Les effets non intentionnels, objets de controverse

Pour les promoteurs d’OGM, les effets non intentionnels liés à la mise en œuvre d’un protocole de modification génétique ont d’abord été niés. Ces mêmes promoteurs ont ensuite reconnu qu’ils étaient en fait communs à n’importe quelle activité de modification génétique. Certains politiques ont retenu qu’il n’y avait pas d’effets non intentionnels, confusion entretenue comme dans un récent avis du comité scientifique du HCB en juillet 2020. De tels effets sont pourtant réels et spécifiques, ouvrant notamment la voie à la traçabilité des nouveaux OGM.

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 28 pages chez vous tous les trois mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

1, Inf'OGM, « Nouveaux OGM : le HCB valide le projet de décret », Eric MEUNIER, 23 juillet 2020
2, Voir page 11 de « Nouvelles techniques » -
« New plant breeding techniques », Haut Conseil des Biotechnologies, 2016

3, Voir note 2, pages 25, 34 et 46.
et https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpls.2020.00575/full
4, OPECST, Sénat, 2017, https://www.senat.fr/rap/r16-507-1/r16-507-11.pdf, page 319

5, Voir note 2, page 53
6, Inf'OGM, « UPOV : il est possible de caractériser les nouveaux OGM », Eric MEUNIER, 17 mars 2020
7, Voir Inf'OGM, « Tracer les nouveaux OGM est possible  », Eric MEUNIER, 22 septembre 2020
8, Voir note 2
9, « New Breeding Techniques : Detection and Identification of the Techniques and Derived Products », Yves Bertheau, 2018, Elsevier
10, www.reuters.com/article/us-monsanto-burkina-cotton-specialreport/special-report-how-monsantos-gm-cotton-sowed-trouble-in-africa-idUSKBN1E21CD