Forçage génétique : des risques en cascade

Début décembre 2019, 160 ONG ont appelé à un moratoire sur les techniques de « forçage génétique » [1]. Ce moratoire couvrirait aussi bien, pour les OGM obtenus, la dissémination dans l’environnement qu’en milieu confiné à des fins de recherche. Pourquoi une telle demande ?

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 28 pages chez vous tous les trois mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

1,
2, http://www.rfi.fr/fr/science/20110203-decouverte-une-nouvelle-sous-espece-moustique-vecteur-paludisme
3, https://www.monde-diplomatique.fr/2006/07/BOETE/13615
4, https://www.etcgroup.org/sites/www.etcgroup.org/files/files/les_arguments_pour_un_moratoire_forcage_genetique-final_0.pdf
5, https://www.infogm.org/6631
6, https://science.sciencemag.org/content/289/5485/1763.full
7, https://www.infogm.org/6405