Une apiculture malade de l’intensification agricole

L’apiculture mondiale se porte mal. Anne Furet, juriste à l’Union nationale de l’apiculture française (UNAF), nous en explique les principales raisons. Clin d’oeil spécial 20 ans : c’est avec plaisir que nous retrouvons dans nos colonnes notre ancienne salariée juriste d’Inf’OGM…

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 24 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

Propos recueillis par Christophe Noisette