Ouverture

Des bits et des microbes

ETC group, une ONG internationale, surveille l’impact des technologies émergentes et des stratégies des entreprises sur la biodiversité, l’agriculture et les droits humains. Avec son aimable autorisation, Inf’OGM a traduit/adapté l’un de ses textes sur le contexte du rachat de Monsanto par Bayer. Et il semble bien que les OGM ne soient qu’une partie des raisons du rachat. La concurrence est en effet redoutable sur deux autres aspects émergents : l’utilisation de microorganismes en agriculture ; et l’agriculture de précision et son corollaire, la gestion des données de masse (big data). Et d’autres transnationales semencières et agrochimiques entrent dans la danse.

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 32 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.


ETC Group
traduit de l’espagnol par Inf’OGM à partir de : http://www.etcgroup.org/es/content/documento-de-contexto-bits-y-microbios

 [1]
 [2]
 [3]
 [4]
 [5]
 [6]
 [7]
 [8]
 [9]
 [10]
 [11]
 [12]
 [13]