Non, les OGM n’ont pas réduit les applications d’herbicides

En 1996, l’arrivée des plantes génétiquement modifiées pour tolérer des herbicides était souvent accompagnée d’une promesse : elles allaient permettre de diminuer la quantité d’herbicides utilisés dans les champs agricoles. Vingt années plus tard, le glyphosate est devenu hégémonique, les quantités appliquées ont drastiquement augmenté et… des adventices sont devenues résistantes !

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 32 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.