Lire et voir

Le renouveau des blés paysans

En Pays de la Loire, le programme « semences paysannes » démarre en 2004 d’une initiative de quelques paysans passionnés, dont Florent Mercier, jeune éleveur à l’origine du travail sur les blés, qui met en place une plate-forme d’essais dans sa ferme. Il engage un travail de sélection et de multiplication d’une centaine de variétés paysannes, et est bientôt rejoint par d’autres paysans membres de la Coordination agrobiobologique des Pays de la Loire, soutenu par le Conseil Régional.

C’est cette expérience que retrace ce livret [1], depuis l’histoire des semences paysannes, jusqu’à la commercialisation des productions actuelles, par une trentaine de paysans.
Une large place est donnée aux acteurs de cette sélection participative : tour à tour, technicien, chercheur, juriste, meunier et paysans témoignent. Dans les récits paysans, reviennent souvent les notions d’autonomie, de liberté, d’adaptation aux terroirs… et de beauté des champs. Ils détaillent tous leurs différents itinéraires techniques, avec ou sans labour, et relatent aussi parfois leurs déconvenues de départ sur certaines variétés populations (beaucoup mentionnent les problèmes de verse ou, pour certains, de rendement faible). Tous s’accordent à dire que les pailles hautes favorisent la lutte contre les adventices.
Enfin, les paysans, dont les fermes sont toutes présentées en fin d’ouvrage, détaillent leurs trucs et astuces pour récolter, sécher et transformer la production en farine, pain et pâtes, ainsi que la qualité boulangère obtenue. Et ils communiquent même sur les prix lors de la commercialisation.
Au final, un livret de praticiens pour tous les passionnés des semences paysannes.

[1Blés paysans bio, Recueil de savoir-faire paysans, mai 2017, CAB Pays de la Loire, 36 p. (disponible gratuitement sur http://www.biopaysdelaloire.fr).