[Livre] Les dégâts de Monsanto... en photos

« Attention : ce livre pourrait contenir des images susceptibles de heurter la sensibilité des enfants et des personnes non averties ». Malgré l’avis, les images heurtent. Même le lecteur informé.

Mathieu Asselin superpose, dans son livre Monsanto® : une Enquête Photographique, les publicités Monsanto et la réalité de ceux et celles qui ont côtoyé les productions de la multinationale.
Les images d’Anniston, ville empoisonnée par le PCB, les images des enfants de 2e génération, étasuniens et vietnamiens, contaminés par l’agent orange, les images des agriculteurs poursuivis pour violation de brevet… Ces photos douloureuses précèdent les slogans mirifiques de Monsanto. « Sans produits chimiques, la vie elle-même serait impossible » clamait l’entreprise agrochimique en 1977, mais l’avenir ne fut pas aussi radieux qu’annoncé. Mathieu Asselin en fait le constat glaçant en image.
Primé aux Rencontres photographiques d’Arles 2016 et au FotobookFestival Kassel 2016, le livre est paru en juin 2017. Dans un grand format très original, on peut consulter un vrai exemplaire de contrat d’adhésion, tel que Monsanto le propose aux cultivateurs de plantes génétiquement modifiées, avec sa myriade de clauses. On peut voir aussi des extraits d’un spot télévisé destiné au marché indien, dans lequel le paysan est un robot.
Ces superpositions laissent au lecteur le goût amer de publicités mensongères pour lesquelles Monsanto a déjà été condamnée. Ces publicités cachent de nombreux écosystèmes ravagés, enfants sans yeux et sans membre, vies paysannes brisées par les cancers et procédures judiciaires.

Mathieu Asselin, « Monsanto® : une Enquête Photographique », Acte Sud Beaux Arts, 2017, 156 p., 55 €