La propriété industrielle contre les paysans

Les droits de propriété industrielle (DPI) sont censés concilier les intérêts privés et l’intérêt général. Les évolutions récentes tendent à protéger les inventeurs privés au détriment du bien collectif. L’industrie s’en frotte les mains, mais les agriculteurs ont tout à y perdre...

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 32 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.