Progression des OGM « cachés » en France et en Europe

La réglementation européenne considère les plantes mutées comme des OGM mais les exclut de son champ d’application. Ainsi, impossible de savoir combien d’hectares sont cultivés avec des colza et tournesol génétiquement mutés pour tolérer des herbicides (VrTH). Il existe d’autres variétés mutées, comme le tournesol oléique. Les chiffres ci-après ne concernent que les VrTH : elles présentent les mêmes risques et enjeux que les variétés transgéniques qui tolèrent des herbicides.

BASF prévoyait en 2015 que 40 000 hectares seraient semés avec du colza muté Clearfield, soit le double de la surface 2014… Qu’en est-il réellement ? Interrogé par Inf’OGM, le ministère de l’Agriculture considère que 20 000 ha de colza muté tolérant un herbicide – toute technique confondue - ont été semé en 2015 (1% de la sole) et 37 000 ha, en 2016 (2,6% de la sole nationale). Le Betteravier français, lui, évoquait 20 000 ha de colza VrTH en 2016.

Pour le tournesol, l’évolution est plus nette. En France, en 2016, le tournesol tolérant un herbicide a été cultivé sur 160 000 ha selon AgroDistribution (soit 27,3 % de la sole française de 585 330 ha, sole en baisse de 5,3 % par rapport à 2015) [1]. BASF indique qu’en 2011, « dans la zone Europe élargie » en incluant l’Ukraine, la Russie et la Turquie, 2,85 millions d’ha de tournesol Clearfield avaient été semés (contre 240 000 ha en 2007).

France - évolution des surfaces de tournesol muté résistant à un herbicide (VrTH / OGM cachés)
France - évolution des surfaces de tournesol muté résistant à un herbicide (VrTH / OGM cachés)
Crédits : Lily Vergier, Inf’OGM

En Italie, la progression en riz Clearfield est assez importante : 17 000 ha en 2007 et 82 000 ha en 2016 (un tiers de la sole). En Espagne, les surfaces Clearfield sont beaucoup plus faibles et inexistantes en France.

[1Le ministère de l’Agriculture nous précise, le 26 juin 2017, que le tournesol VrTH a été cultivé sur 158 000 ha en 2016