Recherchez une information

ou par mot clé.


Biopiraterie : heureusement, les ONG veillent

Edward Hammond, Third World Network (TWN*), 16 février 2017
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Les peuples autochtones, les communautés d’agriculteurs et les organisations de la société civile ont lutté contre la biopiraterie depuis la fin des années 1980, quand la mondialisation s’est véritablement imposée. Ils ont lutté, parfois avec succès, contre des cas où des ressources génétiques avaient été brevetées et des profits engrangés par des multinationales sur le dos des savoirs traditionnels et des ressources des autres.

Biopiraterie : heureusement, les ONG veillent
Mpaola_andreoni

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 32 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

Traduit de l’anglais par Charlotte Krinke, Inf’OGM