Recherchez une information

ou par mot clé.


Un plaidoyer pour libérer les semences

Frédéric PRAT, 24 avril 2017
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

« Faire émerger de l’inefficace excès d’informations ce que tout citoyen devrait connaître absolument » : telle est l’ambition de Pierre Rabhi et Juliette Duquesne. Ils ont réalisé ces « carnets d’alerte » pour secouer le lecteur sur des questions cruciales et d’une extrême gravité : la faim dans le monde, les semences et les OGM, la place de la finance, l’utilité ou non de la croissance…
Ce tour d’horizon rapide, et cependant actualisé (il met en scène les « nouveaux OGM » dans la dernière partie) fait appel aux témoignages de nombreux acteurs, tant du côté des pro OGM que des antis. Réseau semences paysannes, Confédération paysanne, Crii-Gen… ; chercheurs, juristes, et même journaliste, comme notre collègue Éric Meunier : belle brochette d’interviews pour, au final, défendre une agriculture biologique, donc sans OGM.
Les solutions préconisées ? Changer la loi sur les semences, pour permettre d’échanger et de vendre des semences plus librement ; interdire les brevets sur le vivant ; et promouvoir les semences paysannes… sont quelques-unes d’entre elles. Et il y a urgence, car, comme le répète Pierre Rabhi, « ce que nous faisons à la nature, nous le faisons à nous-mêmes. Car (…) nous sommes la nature ».

Un plaidoyer pour libérer les semences

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

P. Rabhi et J. Duquesne, Les semences, Un patrimoine vital en voie de disparition, Coll. Carnets d’alerte, Presses du Châtelet, 2017, 142 p.