Recherchez une information

ou par mot clé.


État des lieux - Pour maintenir la biodiversité animale, repenser la sélection

Alexandre Hyacinthe, Ardear Rhône-Alpes (*), 15 décembre 2016
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Depuis quelques années, des voix s’élèvent dans l’élevage pour repenser la sélection animale en adéquation avec des systèmes agricoles durables, paysans et biologiques. S’inspirant de l’exemple du végétal et des semences paysannes, des éleveurs et éleveuses s’organisent pour analyser les freins au maintien de la biodiversité animale dans les fermes, et envisager une autre approche de la diversité animale domestique.

Pour maintenir la biodiversité animale, repenser la sélection
Christophe Noisette - Une poule naine hollandaise huppée et une poule et un coq Brahma

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 32 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

*, L’auteur anime des groupes de travail sur les semences et la biodiversité animale à l’Ardear Rhône-Alpes, une association créée par la Confédération paysanne qui accompagne notamment ceux et celles qui mènent des projets innovants d’agriculture paysanne.