Entretien avec un faucheur (livre)

La collection Ô Rages propose un ensemble de courtes biographies (une soixantaine de pages) de personnes anonymes ou peu connues qui racontent l’acte de résistance qu’elles ont été amenées à accomplir. La dernière en date est celle de Jacques Dandelot, faucheur volontaire dans le Sud-ouest depuis le lancement du mouvement en 2003 sur le plateau du Larzac (et, depuis peu, administrateur d’Inf’OGM). Il s’agit d’un entretien entre Jacques Dandelot et Christian Moretto, qui anime une émission sur Radio Occitanie : y sont évoqués le cheminement intérieur et les circonstances qui ont amené Jacques à être un de ces grains de sable - parmi des milliers - dans les rouages d’une multinationale comme Monsanto ou ses semblables. Il ne s’agit pas de l’histoire des Faucheurs Volontaires d’OGM mais de la vision d’un des 7000 signataires de la charte et de l’engagement des faucheurs. C’est un parcours personnel qui est évoqué et l’objectif pour lui est de montrer avant tout que chaque citoyen peut un jour faire un pas de côté et dire NON. La grandeur du pas est adaptée au vécu et à la situation de chaque personne. Ce n’est pas tant le niveau de l’engagement qui est important que l’acte lui-même. Des textes de José Bové, eurodéputé mais aussi faucheur historique, Christian Vélot, chercheur et témoin lors de nombreux procès, et Marie Christine Etelin, une des avocates des faucheurs, des notes explicatives sur la puissance économique de Monsanto, et une frise chronologique des productions de Monsanto depuis sa création en 1905, contribuent à enrichir le propos. Ce livre est illustré par huit photos inédites en noir et blanc et quelques dessins humoristiques.

Comment nous résistons à Monsanto, Éditions le Vent se lève,
collection Ô Rages, 112 p., février 2014, 10 euros