Résistances aux herbicides et OGM : la fuite en avant des semenciers...

Les entreprises Bayer CropScience et Syngenta ont annoncé ensemble le dépôt de demande d’autorisation « aux Etats-Unis, au Canada » et dans les « principaux [pays] importateurs de soja dont l’Union européenne » pour des plantes génétiquement modifiées (PGM) pour tolérer trois herbicides : la mésotrione (vendu sous le nom commercial de Callisto® de Syngenta), le glufosinate-ammonium (Liberty de Bayer CropScience) et l’isoxaflutole (Balance® de Bayer CropScience). Les deux entreprises prévoient une commercialisation entre 2015 et 2020. Au sein de l’Union européenne, Syngenta a en effet déposé fin 2012 une demande d’autorisation pour un tel soja appelé SYHTOH2 [1]. La demande est actuellement en cours de traitement.

La mise au point de variétés GM de soja résistantes à ces trois herbicides vise à « fournir un outil important aux cultivateurs de soja faisant face aux adventices » devenues résistantes aux herbicides classiques comme le Roundup. Ce phénomène de plantes devenant résistantes à des herbicides, dont ceux à base de glyphosate, a été abordé par l’expertise collective Inra – CNRS qui, début 2012, concluait que ce problème était confirmé avec plus de 200 espèces végétales résistantes à un herbicide, voire à plusieurs. Les mécanismes d’acquisition de la résistance sont : « espèces moins sensibles à l’herbicide, plantes devenues résistantes par mutation spontanée, et plantes ayant acquis le caractère de tolérance par croisement avec la Variété Tolérante aux Herbicides » [2]. Aux Etats-Unis, en 2010, le congrès avait conduit des auditions d’agriculteurs sur le sujet du fait de l’ampleur que prenait ce phénomène, et de son côté, Monsanto formulait une offre de rabais aux agriculteurs qui multiplient l’usage des herbicides pour lutter contre les herbes résistantes au Roundup [3].
Ce maïs multi-tolérant aux herbicides interroge quant aux méthodes de lutte contre les adventices résistantes aux herbicides, en utilisant les mêmes moyens que ceux qui ont généré le problème. A quand un vrai changement de paradigme avec la mise en place de modèles agricoles alternatifs ?

Informations pratiques

du mercredi 20 mars 2013 à partir de 18H37 au 0000 jusqu'à 00H00
-