ALLEMAGNE - Peu d’infractions à l’étiquetage, mais nombreuses traces de soja GM

En Allemagne, seuls deux cas de non respect de l’étiquetage ont été établis en 2008, tous deux dans l’Etat de Baden-Wurttemberg : un concernant des chips de maïs en provenance des Philippines et l’autre, de la lécithine de soja, tout deux au-dessus de 0,9%, seuil d’étiquetage [1]. D’autres cas de présence de PGM ont été trouvés mais à moins de 0,9% : ils ne nécessitaient donc pas d’étiquetage. Il s’agit de présence de soja GM dans 33% des cas (57 produits sur 172) contre 39% en 2007 dans l’Etat de Baden-Wurttemberg, et de soja GM encore dans 17% des cas (7 produits sur 43) dans l’Etat de Mecklenburg-Vorpommern. Dans les Etats de Saxe et de Schleswig-Holstein, les résultats indiquent la présence d’ADN transgénique, sans précision, dans respectivement 1,7% et 14% des cas analysés. Pour le maïs, 4% des produits analysés ont montré une présence de maïs GM dans l’Etat de Baden, alors que pour les trois autres Etats, aucun ne contenait de maïs GM.
Soulignons à nouveau qu’en France, les résultats des contrôles 2008 et 2007, conduits par la DGCCRF ne sont toujours pas publiés, malgré les nombreuses demandes d’Inf’OGM [2], qui milite pour la transparence de l’information.