UE – Etats-Unis et Chine : principales sources de contaminations alimentaires par des OGM en 2008

Le système d’alertes rapides pour l’alimentation humaine ou animale, mis en place par la Commission européenne (DG Santé) en 1979, a enregistré en 2008, 35 contaminations officielles par des PGM (contre 74 en 2007). Ces contaminations ont été découvertes lors de contrôles effectués par les Etats-membres sur leur territoire ou à leurs frontières. Elles impliquaient du riz LL601 dans neuf cas, du riz LL62 dans un cas, du riz Bt63 dans 19 cas, du maïs Mir604 dans trois cas et des PGM inconnues dans trois cas [1]. Les Etats-Unis et la Chine sont les deux pays majoritairement à l’origine des contaminations avec notamment des cas de maïs Mir604 et de riz LL en provenance des Etats-Unis et de riz Bt63 en provenance de Chine. A noter que le maïs Mir604 de Syngenta, modifié pour résister au ver des racines du maïs, est en cours d’autorisation dans l’Union européenne pour l’importation et la transformation à des fins d’alimentation humaine et animale. Il est autorisé à la culture au Canada, au Japon et aux Etats-Unis depuis 2007. Soulignons enfin que l’interdiction européenne d’importer du riz des Etats-Unis en 2006 et 2007 a certainement participé à la diminution du nombre de contaminations observées entre 2007 et 2008, les Etats-Unis ayant été obligés de mettre en place des mesures de contrôles plus importantes pour garantir leurs exportations de riz [2].