ROYAUME-UNI - Des arbres transgéniques bientôt à l’essai ?

La Commission britannique des forêts – l’organe mandaté par le gouvernement pour gérer les forêts nationales et conduire des projets de recherche - a reçu une demande d’accord pour que des essais en champs de peupliers transgéniques, à taux de lignine réduit, soient menés sur les terres qu’elle gère [1]. Selon les scientifiques de l’Université de Southampton à l’origine de la demande, la modification effectuée rendrait la production d’éthanol ou de pulpe à papier plus facile. Cette demande relance le débat sur les arbres transgéniques dans un pays où les derniers essais d’arbres GM remontent à 1999. Un essai de 115 arbres GM avait alors été arraché par des militants anti-OGM. Concernant la présente demande, la Commission des Forêts a réagi en expliquant que "l’usage d’arbres GM n’est pas une priorité pour la commission. Aucune recherche n’est conduite par la commission dans ce domaine. Nous travaillons actuellement à la mise en place d’une procédure pour répondre aux demandes d’autres organisations de conduire des essais en champs d’arbres GM sur les terrains de la Commission des forêts. En attendant une telle procédure, aucune demande ne sera traitée" [2]. Il ne s’agit donc pas encore d’une demande officielle d’autorisation pour mettre en place un tel essai en champs mais d’une demande nationale de pouvoir implanter ces essais sur des terres appartenant à l’Etat britannique. La réponse du ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des questions rurales est désormais attendue sur ce point, même si la position de la Commission des forêts ne semble pas plaider pour un accord. Cette demande de tester de tels arbres intervient alors que plusieurs pays ont porté une demande de moratoire international sur les arbres GM au cours de la conférence des parties à la convention sur la biodiversité, à Bonn en mai 2008 [3].