ETATS-UNIS - L’autorisation de la betterave RR remise en cause

La betterave transgénique H7-1 de Monsanto, tolérante au Round Up est autorisée commercialement à la culture aux Etats-Unis depuis 2005 et autorisée pour l’alimentation humaine et animale en Europe depuis octobre 2007. Elle fait l’objet d’une plainte [1] déposée auprès d’un tribunal californien par quatre organisations : Organic Seed Alliance, Sierra Club, High Mowing Organic Seeds, et Center for Food Safety. Comme pour le cas de la luzerne (cf. ETATS-UNIS - Luzerne GM : un tribunal californien force l’USDA à revoir sa copie), ces structures dénoncent l’absence d’évaluation correcte des impacts environnementaux de cette betterave, en non conformité avec les exigences de la loi nationale de protection de l’environnement. Cette betterave devrait être plantée commercialement pour la première fois cette année.
Une coalition d’environ 300 investisseurs religieux (catholiques, protestants et juifs) - appelée Interfaith Center for Corporate Responsibility (ICCR) [2] et représentant plus de 100 milliards de dollars de capitaux investis – ont lancé une campagne de type cyberaction [3] pour inciter 63 entreprises de la restauration, de l’alimentation, de la brasserie et de la confiserie (dont The Campbell Soup, Kraft, Sara Lee, PepsiCo, Wendy’s et McDonald’s) à ne pas utiliser de sucre extrait de betteraves GM. Bien qu’autorisée depuis 2005, les agriculteurs n’ont pu acheter des semences de betteraves GM, pour la première fois, que ce printemps. L’un des arguments avancés par la Coalition est l’augmentation de l’utilisation du Round up avec ce type de PGM et le danger sanitaire que représentent les métabolites du glyphosate, agent actif du round up, dans les plantes. Elle rappelle qu’en 1999, à la demande de Monsanto, l’Environmental Protection Agency a revu à la hausse les doses autorisées de résidus de glyphosate, passant de 0,2 partie par million à 25 ppm pour la pulpe de betterave (soit +12400%) et de 0,2 ppm à 10 ppm pour les racines des betteraves (soit +4900%), d’où le sucre est extrait [4].

[3A partir du site http://www.dontplantgmobeets.org, les internautes peuvent envoyer une lettre dans laquelle ils expriment leur volonté de ne pas acheter de produits issus de betteraves transgéniques aux 63 entreprises ciblées par la Coalition.

[4Décision de l’EPA, du 14 avril 1999, Federal Register 18360-18367, http://www.epa.gov/EPA-PEST/1999/Ap...