ETATS-UNIS - Difficile détection des OGM

“Les laboratoires en charge de mesurer la quantité d’OGM présents dans les stocks de maïs américains fournissent des résultats régulièrement erronés”, a déclaré le Grain Inspection Packers and Stockyards Administration (GIPSA) en charge de l’inspection des lieux d’emballage et de stockage des semences. Ce problème est d’autant plus critique pour les Etats-Unis que de nombreux pays ont décidé d’obliger d’indiquer la présence d’OGM en dessous d’un certain seuil (UE : 0,9% ; Inde, Australie, Corée du Sud et Pologne : 1% et Japon, Russie et Taïwan : 5%). Des scientifiques européens, canadiens, japonais et américains ont commencé à travailler avec le GIPSA afin de normaliser ces analyses et les rendre plus fiables. “Nous essayons de remettre de l’ordre dans le chaos”, explique S. Tanner, directeur technique au GIPSA.

Reuters, 19 décembre 2003