n°160, juillet - septembre 2020

Inf'OGM le journal est un trimestriel de 28 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante,
abonnez-vous.

Édito - Hommage à Vincent Perrot

Vincent Perrot nous a quittés le 26 mai, à la suite d’une longue maladie. « Vincent est parti paisiblement, sans douleur, et entouré par beaucoup d’amour », nous a annoncé son compagnon.
Vincent a toujours été aux côtés d’Inf’OGM, comme administrateur efficace, précis et comme fidèle relecteur de nos articles, notamment au sein du comité de relecture, contribuant ainsi avec méticulosité à la qualité de notre journal. Vincent était un militant qui a irrigué de sa pensée et de son énergie de nombreuses autres (...)

Forçage génétique : vers une désorganisation du vivant ?

Le forçage génétique est un des derniers avatars des biotechnologies modernes. Il utilise des techniques connues, comme la transgenèse ou Crispr/Cas9 mais sa finalité est radicalement différente des OGM que nous avons connus jusqu’à présent. Son but est simple : permettre la diffusion d’une caractéristique à la totalité de la descendance. Il s’agit donc d’un projet hégémonique.

Des centaines de labos travaillent pour trouver une « solution » à court terme à la Covid-19, notamment en utilisant les outils de modification génétique, issus d’une véritable boîte de Pandore. Les conséquences et risques des modifications génétiques sont sans commune mesure avec les autres interventions humaines. Dans ce texte, Inf’OGM s’interroge sur la logique inhérente à ces biotechnologies, à savoir le réductionnisme [1] et l’artificialisation du vivant. Dans quelle mesure cette logique n’est-elle pas justement, en partie, responsable des crises sanitaires et environnementales actuelles ?

Mettre en lumière le monde des fondations, du mécénat, des ONG internationales, et des philanthropes est une tâche périlleuse. En effet, peut-on mettre dans la même case des structures comme la fondation Bill et Melinda Gates, la fondation Vuitton, les mécénats d’entreprises et des fondations qui permettent à des associations de participer à l’émergence d’un monde autre, celui du jour d’après ?