n°157, novembre / décembre 2019

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 24 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante,
abonnez-vous.

Edito - Transparence sur les méthodes d’obtention de TOUS les OGM

Il est des combats qui durent, comme celui pour la transparence dans le dossier OGM. La législation européenne de 2001 établissait une transparence, certes relative, mais tout de même assez importante dans ce dossier. Sur le papier, les citoyens européens devaient avoir accès aux dossiers d’essais en champs d’OGM et être consultés. Ils avaient également accès aux demandes d’autorisations commerciales et aux avis des comités d’experts. Ils étaient renseignés sur la présence d’OGM dans leur alimentation (...)

Amérique latine : droguée aux OGM

41 % des OGM transgéniques cultivés dans le monde le sont dans 12 des 20 pays d’Amérique latine [1], ceux du Mercosur représentant à eux seuls près de 100 % des cultures. Ajoutez à cela les « nouveaux OGM », c’est-à-dire ceux issus des nouvelles techniques de transformation du vivant, qui commencent à être « fabriqués » et autorisés à la culture au Brésil et en Argentine, sans aucun étiquetage, des saumons transgéniques élevés au Panama, un tilapia modifié sans être reconnu OGM en Argentine et, last but not least, la majeure partie du soja importé dans l’Union européenne pour l’alimentation animale… : autant d’éléments pour qu’Inf’OGM décide de consacrer un dossier sur les OGM en Amérique latine.

Le génie génétique pourrait-il sauver les espèces menacées ? En février 2019, en Corée du Sud, un étudiant chercheur, Jaecho Lee, a affirmé, bien qu’il considère les résultats encore non probants, avoir réussi à modifier génétiquement (en utilisant Crispr/Cas9) des abeilles mellifères pour les rendre tolérantes à un insecticide, le Spinosad (produit autorisé en bio depuis 2008 en France). Aux États-Unis, un autre article publié en mai 2019 dans Plos Biology, montre comment CRISPR / Cas peut être utilisé pour manipuler le développement des reines des abeilles mellifères. Il évoque aussi la possibilité de modifier des abeilles pour les rendre résistantes aux pesticides. 


Huerquen, un collectif argentin pour une autre information (1), a interviewé l’agronome Leonardo Melgarejo* en septembre 2019, et a aimablement autorisé Inf’OGM à publier cet article. 
Que se passe-t-il en Amazonie ? Qui a allumé les feux qui menacent de nous transformer en désert ? À quoi ressemblerait un monde sans l’Amazone ? Que resterait-il de nous sans elle ?

Passionnant, ce livre sur le sauvetage de l’oignon de Tarassac. D’abord par l’histoire de ce sauvetage, contée par Yves Giraud, le paysan principal acteur, du moins au départ, de cette aventure. Avant d’aborder l’oignon de Tarassac, Yves présente longuement « la cousinade », une dizaine d’autres oignons en majorité de l’Hérault, en abordant leurs saveurs, leurs particularités de culture et d’organisation des producteurs.

La planète des clones se lit comme une enquête policière. Jean-Pierre Berlan, ex-directeur de recherche (en économie) à l’Inra, rassemble et vulgarise ici ses travaux sur la mystification du maïs hybride. Son livre a plusieurs niveaux de lecture auxquels on sera plus ou moins sensible.