Consommation & Economie

France : Dans l’Ouest de la France, le nombre d’industriels qui mettent en place des filières sans OGM ne cesse d’augmenter. Le groupe Doux, fort de son implantation au Brésil, a pu réceptionner 20 000 tonnes de soja non transgénique. 5000 tonnes nourriront les poulets label de Jazé et le reste sera distribué aux autres volailles au fur et à mesure des besoins. Le Groupe Glon Sanders a annoncé que ses premiers œufs issus de poules élevées entièrement avec du "soja de Pays" (c’est-à-dire non transgénique) seront prêts début février sous la marque Matines. Un "soja de Pays" doit subir 59 analyses pour validation. Enfin, Triballat qui produit les desserts et boissons SojaSun n’utilise pas de soja modifié et a imposé à ses transporteurs des procédures strictes de nettoyage entre deux convoyages afin d’éviter toute pollution. Cependant, le consommateur devra débourser en moyenne 15% de plus pour une assiette non OGM.

— - Ouest France, 22 janvier 2000

Alsace : La société Gustave Muller de Volgelsheim, un collecteur de céréales, a indiqué que du maïs transgénique a été découvert lors de l’analyse d’un échantillon provenant d’un silo de collecte du Sundgau. Conséquence : "La production de cette région a dû être isolée et commercialisée sur le marché aliment de bétail", annonce-t-elle. Les agriculteurs incriminés auraient acheté les semences transgéniques en Allemagne. En Alsace, les coopératives agricoles et des collecteurs se sont engagés à ne livrer que des semences garanties sans OGM, et les principaux clients industriels du maïs produit en Alsace (semouliers, amidoniers et malteries) veulent des maïs sans trace d’OGM. Pour éviter les contaminations, les collecteurs avaient imposé l’an dernier un arrêt des parcelles d’essai.
— - Journal l’Alsace, le 25 Janvier 2000
*****
Suisse : Des militants de Greenpeace ont manifesté le 1er février devant le siège de Migros, à Zurich pour protester contre l’utilisation de céréales transgéniques dans l’alimentation des volailles dotées du label Migros-Sano. En effet, Migros-Sano garantit une production intégrée et beaucoup de consommateurs l’assimilent à un label "bio". Du coup, la société réfléchit à la façon d’élliminer les OGM pour ce label.

— - Le Temps, 2 février 2000
*****
Grande Bretagne : Le plus important producteur de poulets britanniques, Sun Valley, filiale de Cargill, a indiqué qu’il n’utilisera plus de soja OGM pour l’alimentation de ses volailles. Cette firme qui était le plus important débouché pour le soja de Monsanto en Europe, avait comme principaux clients Mc Donalds, Marks & Spencers, Sainsburys & Iceland. Selon Greenpeace, la décision de Sun Valley aura nécessairement des conséquences sur les sources d’approvisionnement de Cargill, qui pourrait ainsi être obligé d’effectuer ses achats de soja au Brésil. En effet, une trop faible proportion de soja non-OGM est cultivée aux Etats-Unis.

— - AgriOnline, 2 février 2000
*****
Tesco, l’un des plus importants détaillants au Royaume Uni, a écrit à ses principaux fournisseurs, Cargill et ADM, pour les informer de son intention d’obtenir "une élimination complète des ingrédients génétiquement modifiés de l’alimentation animale". Tesco a envoyé des délégations au Brésil et en Amérique du Nord pour planifier son approvisionnement en aliments non transgéniques.


The Toronto Star via Genet news, 24 décembre 1999
*****
Etats-Unis : Le numéro 1 des biscuits apéritifs, Frito Lay, filiale de Pepsi, a demandé à ses fournisseurs de ne plus cultiver de maïs transgénique.

— - AP, 2 février 2000
******
Les OGM en chiffres en 1999

Pays % mondial Superficie (en ha) Evolution 98 - 99
Etats Unis 72 28 700 000 + 40%
Argentine 17 6 700 000 + 60%
Canada 10 4 000 000 + 40%
Chine 1 300 000
Australie 100 000
Afrique du Sud 100 000
Mexique > 50 000
Espagne 30 000
Portugal 1000
France 200

La Roumanie et l’Ukraine ont, pour la première année, cultivé des OGM.
ISAAA et autres, infogm/bull6/stat.htm