Actions citoyennes

Etats-Unis : L’Association pour le Commerce des produits bio (Organic Trade Association) a lancé un appel pour un moratoire sur l’usage des OGM dans l’agriculture.

— - Communiqué de presse de l’OTA, 17 janvier 2000, à lire infogm/bull6/cdp_ota.htm

Greenpeace accuse l’EPA de menacer la santé publique et l’environnement en donnant son approbation pour la dissémination de la bactérie transgénique : le Rhizobium meliloti. En 1997, l’EPA approuvait une souche génétiquement modifiée de la bactérie Rhizobium meliloti, RMBPC-2 contre l’avis de 5 des 6 scientifiques du conseil scientifique sur la biotechnologie de l’EPA (Biotechnology Scientific Advisory Committee - BSAC). L’un des membres, le Dr. Conrad Istock a démissionné pour protester contre le processus d’examen de l’EPA. Peu après cette démission, ce sont les scientifiques de l’EPA (Public Employees for Environment Responsability - PEER) qui ont publié un rapport pour critiquer cette autorisation.

— - Bactéries transgéniques : les Etats Unis libèrent le mauvais gène de la bouteille, Dr Jan Van Aken, disponible au +33 (0)1 53 43 85 82, lire aussi bull6/ rhizobium.htm
*****
Droit de réponse : Contrairement à la brève parue dans Inf’OGM N°5, l’association Terre sacrée n’a pas demandé aux maires, dont les communes sont recensées par la Commission du Génie Biomoléculaire comme accueillant des essais pluriannuels en 1998, d’arrêter ces essais. Terre Sacrée a envoyé, le 31 décembre 1999, un courrier à tous les maires dont la commune sert de terrain d’expérience à des essais de cultures transgéniques (rapport d’activité 1998 de la CGB), pour, premièrement, les informer et, deuxièmement recenser toutes les communes exemptes de cultures transgéniques et leur attribuer le label "Commune garantie sans culture d’OGM".

— - Terre Sacrée, BP n°20, 83149-Bras, terresacree chez francimel.com
*****
Du 1er au 7 avril 2000, une semaine internationale d’actions intitulée "La Résistance est Fertile" s’organise. Cette semaine entend non seulement protester contre les manipulations génétiques, mais aussi et plus généralement célébrer la diversité des systèmes d’agricultures locaux.

— - http://www.resistanceisfertile.com, tél : +1 617 524 7841 or 415 577 6646
en France, Ecopora, ecoropa chez magic.fr ou tél :+33 (0)1 43 38 38 17
*****
Danemark : 40 militants de Greenpeace venus de plusieurs pays européens ont empêché le bateau Legionario d’atteindre le port d’Aarhus (Dk) et de décharger sa cargaison composée de 45 000 tonnes de tourteaux de soja transgénique destinées à l’alimentation animale. En décembre 1999, Greenpeace a mené au Danemark des analyses sur la composition des aliments destinés aux animaux. Dans deux échantillons le pourcentage de soja transgénique était de 50%. Aucune ségrégation n’est réalisée. Le Danemark est le plus grand exportateur mondial de viande de porc. Ses principaux marchés sont le Royaume Uni, l’Allemagne, la Suède et le Japon.

— - communiqué de presse de Greenpeace, 23 janvier 2000, contact : +33 (0)1 53 43 85 85, arnaud.apoteker chez diala.greenpeace.org
*****
Le CRII-GEN vient de naître. C’est un Comité de Recherche et d’Informations Indépendantes sur le Génie Génétique doté d’un Conseil Scientifique indépendant des producteurs d’OGM. Cette association interviendra notamment aux niveaux juridique, scientifique (santé et environnement), sociologique, technique (étiquetage) et économique. Elle pourra répondre aux demandes des associations, syndicats, entreprises...

— - CRII-GEN, C/o Me Corinne Lepage, présidente, 30 rue de la Boétie - 75008 Paris, criigen chez ibba.unicaen.fr
*****
France : Pas d’OGM dans ma cantine - Dans Inf’OGM n°1, nous évoquions les campagnes entreprises localement pour que les cantines, principalement scolaires, n’utilisent pas d’OGM. Christian Berdot, des Amis de la Terre, centralise les informations sur ces initiatives afin d’en évaluer l’ampleur, d’en tirer les enseignements et de mettre un guide d’actions cantine à disposition des activistes... N’hésitez donc pas à lui faire parvenir les informations que vous pourriez connaître.

— - tél / fax : +33 (0)5 58 75 34 50

Les Amis de la Terre organisent une conférence de presse le 3 mars à Paris à l’cccasion de laquelle des communes ayant exclus les OGM de leurs cantines présenteront leurs expériences. Les Amis de la Terre lanceront un appel à touters les communces de France à bannir les OGM de la restauration communale., en application du principe de précaution.

— - Anne Castelain, +33 (0)1 48 51 32 22

Isère : L’Alliance Paysans Ecologistes Consommateurs a écrit aux 200 communes de plus de 1000 habitants de l’Isère leur demandant "si dans la restauration collective dont ils ont la charge, ils avaient interrogé leurs fournisseurs pour obtenir une garantie d’absence d’OGM dans les produits livrés". A l’heure actuelle, plus d’une dizaine de villes ont déjà répondu qu’elles ont inscrit dans leur cahier des charges le refus des OGM ; une autre dizaine, qu’elles avaient demandé à leurs fournisseurs une attestation garantissant l’absence d’OGM ; enfin, une dizaine se sont engagées oralement pour exclure les OGM des denrées lors des prochains contrats avec les fournisseurs.

— - Alliance Isère, C/o Frapna, tél : +33 (0)4 76 42 98 46