Actions Citoyennes

France : Le 10 mai à Rennes, des manifestants ont
subtilisé tous les panneaux du boulevard Alexis
Carrel, l’un des "pères" de l’eugénisme. Ils voulaient
protester contre l’eugénisme "qui se répand à vitesse
grand V dans les labos, sous le prétexte fallacieux de
manipulations génétiques thérapeutiques" et démystifier
cette “soit disante neutralité de la science qui s’exprime
majoritairement sous couvert d’idéologie scientiste et
réductionniste à caractère eugéniste en ce qui concerne le génie
génétique”. Suite à cette action, la mairie de Rennes a
porté plainte. Les manifestants avaient déjà
demandé par deux fois le changement du nom de
ce boulevard à la mairie qui leur avait répondu : "il
faut distinguer chez Carrel, le scientifique du politique peu
fréquentable".
— - cpo chez artful.net
Le 30 mai 2000, le CRII-GEN invitait ses adhérents
et la presse à une réunion d’information. Le CRII-GEN
a présenté 10 propositions pour "que l’Europe
et la démocratie ne demeurent pas bloquées, avec des ennuis
inextricables, et avancent sur le dossier des OGM agricoles".
Ces dix propositions sont classées en deux thèmes :
transparence et démocratie (instauration d’un
serment d’hippocrate adapté pour les biologistes et
généticiens, ouverture au public et à la presse des
débats dans les commissions gouvernementales,
mise sur internet des éléments des dossiers
d’expérimentation et de demandes de
commercialisation des OGM, etc...) et mesures
techniques (mise en place de mesures homologuées
pour assurer les dosages et l’étiquetage des OGM,
demande d’un logo OGM, mise en place de tests
d’innocuité en complément obligatoire du principe
de l’équivalence substantielle, etc...). Le CRII
GEN, qui se présente comme un comité d’experts
plutôt que comme une organisation militante,
propose une pétition adressée aux parlementaires
européens pour qu’ils votent un moratoire général
sur la commercialisation des OGM agricoles en
attendant plus de transparence des autorités.
— -www.crii-gen.org, 40 rue de Monceau, 75 008 Paris ou
criigen chez ibba.unicaen.fr
altern.org/infogm/bull10/prop_criigen.html
Une délégation composée de membres d’ATTAC
et de la Confédération paysanne a rencontré le
directeur de Carrefour Châlon-Sud. Celui-ci a
accepté d’afficher un panneau indiquant les produits
inscrits dans la liste noire publiée par Greenpeace.
Cependant, avant la mise en place d’un tel dispositif
à grande échelle, Carrefour autorisera une période
de test sur 2 mois, ciblé sur 1 rayon. Un
questionnaire sera soumis aux clients pour évaluer
l’impact d’une telle action. La délégation espère
rencontrer Géant Casino, Leclerc, etc..
— - Stéphane CLERC, stclerc chez club-internet.fr

Etats-Unis : A l’initiative de Suzan Kawulok,
personne diabétique, début avril, devant la cour
fédérale dans l’Etat du Nouveau Mexique, une
action en justice a été lancée contre deux firmes
pharmaceutiques : Eli Lilly et Novo Nordisk. Ces
firmes sont accusées d’avoir mis au point, en 1983,
et vendu de l’insuline issu du génie génétique sans
avoir réalisé les tests nécessaires. Eli Lilly a réalisé
ses tests sur des personnes trop habituées aux
médicaments ou alcooliques. Elles n’ont retiré les
produits contestés du marché qu’après la mise en
évidence de cas de maladies graves. Enfin, elles sont
critiquées pour avoir petit à petit arrêté de produire
de l’insuline de manière traditionnelle (c’est-à-dire
de l’insuline issue de glandes animales) au profit des
seules biotechnologies (insuline produite à partir
d’ADN humain).
— - The Indianapolis Star & News, 7 avril 2000,
cfuller chez telus.net et www.compassionateuse.com
Hawaï : Le 9 mai, un groupe d’opposants aux
OGM nommé Menehune, a complètement détruit
un lot expérimental de maïs transgénique du
Novartis Research & Parent Seed Center. Le lendemain,
il détruisait des lots expérimentaux de fruits
(papaye, ananas) et de fleurs au Kauai Agricultural
Resource Centesr (géré conjointement par l’Université
d’Hawaï et l’USDA Agricultural Research Service).
— - Communiqué de presse du 10 mai 2000
*****
Italie : Fin mai, à Gènes, la grande conférence -exposition
sur les biotechnologies, Tebio, fut
l’occasion pour de plus de 400 associations (dont le
WWF, Greenpeace, Green Galaxy) de manifester
leur opposition aux biotechnologies. Ce
rassemblement a été si bien suivi (plusieurs milliers
de participants venus d’Italie, de Suisse, de France et
d’Allemagne) que la ville fut rebaptisée par les
media : Seattle italien. Cette conférence dont le
slogan était : "Biotechnologie : vous informer est naturel"
coûtait 350 dollars de frais d’entrée. Finalement, la
conférence a dû être remise au lendemain, les
manifestants bloquant les issues et de nombreuses
firmes ne s’étant pas déplacées.
— - Giuliano, acunzoli chez tin.it
*****
Brésil : La campagne "Por um Brasil livre de
Transgênicos" a organisé, en coopération avec la
Fondation Heinrich Böll, le 31 mai 2000, un
séminaire intitulé : “Nourriture transgénique : Une
Alliance Internationale pour un moratoire”. Cet
événement s’est clôturé avec la signature d’un
manifeste et d’un appel international en faveur d’un
moratoire que l’on peut signer sur le site :
www.ibase.org.br/transgenicos/evento.htm.
— - Fondation H. Böll, boelltransgen chez openlink.com.br

Aide Alimentaire :
L’association Ecologistas en accion, basée à Quito, dénonce l’utilisation de l’aide humanitaire par les Etats-Unis
comme moyen d’écouler les OGM que le marché européen ou asiatique refuse. Elle a calculé que sur les 500 000
tonnes de maïs et produits dérivés (équivalent à un montant de 111 millions de dollars) que les Etats-Unis ont
données à des programmes d’aides internationales, en 1999, environ 30% de cette aide correspondait à des
produits transgéniques. Parmi les grandes firmes agro-alimentaires impliquées dans ces contrats, il est fait
référence notamment à Cargill et à ADM.
— - http://www.ecologistasenaccion.org/, communiqué de presse, 2 juin 2000
Inde : La Research Foundation for Science, Technology and Ecology (RFSTE), de Vandana Shiva, a fait analyser des
échantillons pris dans les lots de maïs et de soja distribués par le gouvernement américain en tant qu’aide
alimentaire, après le cyclone d’Orissa : il s’agissait de maïs et de soja génétiquement modifiés. La RFSTE demande
donc que le gouvernement américain arrête d’utiliser l’argent public pour, au nom de l’aide humanitaire, trouver
des marchés aux firmes de biotechnologies. Elle demande aussi au gouvernement indien et au gouvernement
d’Orissa de renoncer à ce maïs et à ce soja et d’introduire une ségrégation et un étiquetage obligatoires sur toute
la nourriture importée contenant des ingrédients génétiquement modifiés.
— - www.vshiva.org

CALENDRIER

23, 24 et 25 juin, à Bordeaux : sommet des ministres de la
recherche des pays du G8. Les représentants de la Chine,
de l’Inde, du Mexique et du Brésil par ticiperont également à
cette réunion qui por tera, entre autres, sur la brevetabilité
des gènes humains. A cette occasion, deux séminaires
seront organisés à l’Université de Bordeaux I, l’un sur le
génome, l’autre sur la bioéthique, en lien avec le Ministère
de la recherche ( +33 (0)5 56 84 84 30 ).