>Actualités

ETATS-UNIS - Moins de 3% d’augmentation des surfaces OGM en 2012

Christophe NOISETTE, février 2013

Pour trois grandes cultures, soja, maïs et coton, l’augmentation des surfaces cultivées avec des OGM entre 2011 et 2012 est de 2,5%, passant de 66,54 millions d’ha à 68,22 millions d’ha, selon les dernières données du département d’agriculture étasunien (USDA), publiées en janvier 2013 [1]. Ce chiffre masque des différences que nous allons préciser.

Tout d’abord, il est curieux de lire sur le site de l’USDA que « alors que de nombreuses personnes sont intéressés par les informations concernant les surfaces globales cultivées avec des OGM, l’USDA ne collecte pas ces données. Les estimations sont réalisées par l’lnternational Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications (ISAAA) ». Confier la collecte de ces données à un groupe de lobby favorable à l’expansion des OGM dans le monde est pour le moins curieux : manque de moyens ou de volonté politique du ministère ? Un premier commentaire s’impose : si l’USDA ne s’intéresse pas à la différence entre cultures GM et non GM, c’est une des conséquences de leur volonté d’interdire tout étiquetage et donc toute traçabilité.
Mais si l’USDA dit ne pas faire ce type de recensement, on trouve cependant sur son site plusieurs documents qui, mis bout à bout, montrent une très faible augmentation de l’ensemble des surfaces cultivées des principales plantes génétiquement modifiées (PGM), à savoir le coton, le soja, et le maïs. L’USDA ne donne pas de chiffre pour le colza, ni pour la luzerne ou la betterave.

Premièrement, il est à noter que c’est la seule culture du maïs GM qui a vu sa surface augmenter, passant de 32,7 millions d’hectares à 34,5 millions d’hectare, soit une augmentation de 5,5%. Cependant, cette augmentation est liée, en fait, à une sole de maïs extraordinairement haute, la plus importante depuis 1937. En effet, la part du maïs GM n’a pas bougé entre 2011 et 2012 et reste à 88% de l’ensemble du maïs cultivé.

A l’inverse, si le coton GM a vu sa surface diminuer, c’est lié à une diminution importante de la surface emblavée avec du coton (-16,4%) car la part des OGM dans les cultures de coton a, elle, augmenté, passant de 90% à 94%. Au final, ce sont 4,68 millions d’hectares de coton GM qui ont été cultivées en 2012 (contre 5,36 en 2011, soit -12,7%).

Enfin, le soja a vu sa surface globale augmenter (+1%), mais le pourcentage des OGM dans la culture totale du soja a, lui, un peu diminué (passant de 94% en 2011 à 93% en 2012). Au final, en 2012, ce sont 29 millions d’hectares de soja GM qui ont été cultivés aux Etats-Unis (contre 28,5 millions d’hectares en 2011).

En résumé, le poids relatifs des OGM pour ces trois grandes cultures stagne, tout en restant très élevé.

Tableau - Les surfaces en coton, maïs et soja GM aux Etats-Unis en 2012

[1les estimations de juin 2012 donnaient une augmentation de 1,6%, du fait de sous-estimations des surfaces cultivées en maïs



Répondre à cet article