>Actualités

OGM : les Faucheurs écrivent aux semenciers

Christophe NOISETTE, février 2012

Une coalition de plusieurs associations et collectifs français [1] a adressé une lettre ouverte aux différentes entreprises « faisant du négoce de maïs génétiquement modifié MON810 » [2] afin de « clarifier » la situation sur leurs intentions pour la saison 2012.
La lettre commence par rappeler que le gouvernement français s’est engagé oralement à prendre un nouveau moratoire sur le maïs MON810, et que Monsanto affirmait, le 23 janvier, dans un communiqué de presse [3], qu’il ne commercialiserait pas de maïs MON810 pour la campagne 2012 et au-delà.
Cependant, d’autres entreprises en France ont acheté à Monsanto des licences pour intégrer dans leurs propres variétés le transgène permettant l’expression de l’insecticide Bt. Plus précisément, 221 variétés de maïs ayant le gène MON810 sont inscrites au catalogue européen [4]. Par ailleurs, les signataires annoncent avoir « connaissance qu’un certain nombre d’exploitants agricoles du Sud Ouest ont [déjà] commandé, et peut-être reçu, des sacs de ces semences ». D’où la demande de clarification...
Les signataires soulignent aussi que « distribuer des semences de maïs MON810, c’est aujourd’hui volontairement, et en toute connaissance de cause, participer à la renaissance de fortes tensions dans les campagnes dès le printemps. […] Distribuer des semences de maïs GM c’est [aussi] volontairement et en toute connaissance de cause, conduire de nombreux apiculteurs à la faillite ».
Les signataires précisent dans leur courrier qu’ « une délégation de citoyens représentants des associations signataires de cette lettre ouverte vous remettra prochainement ce courrier en main propre et attendra des réponses précises sur la réalité de commercialisation de semences de maïs MON810 ». Ce courrier s’inscrit dans un ensemble d’actions organisées par ces associations depuis le début janvier [5], afin d’éviter, coûte que coûte, que du maïs MON810 ne soit planté en 2012...

[1Les Amis de la Terre, Greenpeace, Fédération Française des Apiculteurs Professionnels, Les Faucheurs Volontaires d’OGM, Euskal Herriko Laborantza Ganbara, Confédération Paysanne Aveyron, Confédération Paysanne Tarn, Confédération Paysanne Tarn & Garonne, Confédération Paysanne Aude, Confédération Paysanne Ardèche, Fédération Nature & Progrès, Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique, Cohérence, BIO d’Aquitaine, Vigilance OGM 47, Vigilance OGM 33, Loiret sans OGM, Vigilance OGM 69, Collectif contre les OGM 31, Vigilance OGM 18, OGM dangers, CSFV Millevaches, Zer’OGM 42, Environnement & Nature Burdignes, OGM NON MERCI 01, CST PIAF 82, Collectif OGM 35, Collectif anti OGM 66, Collectif anti OGM du Narbonnais, CAPASO (Collectif Audois pour une Agriculture Sans OGM), Vigilance OGM 81, Autun Morvan Écologie, Vigilance OGM21, Collectif89 Action Citoyenne OGM Pesticides, Veille au grain- Bourgogne, Collectif Nivernais pour une Agriculture Durable, les Croqueurs de Pommes du Terroir du Jarez, CORABIO, Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques 42, Accueil Paysan Bourgogne…

[2Il s’agit des entreprises suivantes : Euralis semences, Caussade Semences, Maïsadour semences, RAGT, Limagrain, Pioneer semences SAS, KWS maïs France, Syngenta, Terrena, Triskalia, Arterris, Terre du Sud, Lur Berri.



Répondre à cet article
    Il y a 2 sujets en réponse à cet article.
    Il y au total 11 messages en réponse à cet article.

  • OGM : les Faucheurs écrivent aux semenciers 22 février 2012 21:42, par Laurent Berthod

    Cela s’appelle tout simplement de l’intimidation. C’est inacceptable dans un État de droit.


    repondre message
    la suite du fil de discussion ]
    • 23 février 2012 13:38, par zeppe

      Laurent Berthod : Tu es trop lâche pour avoir la franchise de dire que tu es un lobbyiste . Nous n’avons pas à respecter des faux-culs de ton espèce. Les OGM n’ont aucune légitimité en France puisque PERSONNE ne souhaite en consommer alors que TOUS le monde en subit les dégâts sur l’environnement et la biodiversité. Il n’y aura donc pas d’OGM en France !
      Il ne revient pas à l’agriculteur de décider ce qu’un consommateur va consommer.

      Je n’oublies pas non plus la honte que je t’ai mis le jour où sur ton blog tu avais accusé à tort et comme un con le concombre espagnol avant qu’on apprenne qu’il n’avait rien à voir avec les intoxications E.Coli de mai dernier.


      repondre message

      • 25 février 2012 10:06, par williams475

        mon pauvre zeppe ! tu prends pour dieu mais tu n est qu apotre de 5 eme categorie ! moi j ai mes semences ogm ; je vais en semer 215 ha et j en ai rien a foutre de tes pensees !! arretez de delirer et de parler au nom de tous le monde !! vous n etes rien qu une poignee de miserables branleurs de ne foutez rien a par semer un vent de panique dans la societe !! vous etes des marchands de peur et les fossoyeurs de l agriculture de demain !! apprenez deja a faire le bio cela feras moins de morts dans l annee !!vous n avez pas a etre fiers des 30 morts de 2011 avec les germes de soja bio ??? et les mycotoxines qui sont en quantites enormes dans le bio ? quand on sait qu elles sont cancerigenes ?? il y a des normes europeennes pour les mycotoxines et le bio est hors normes systematiquement !! les plus aux normes sont le mais ogm avec tres tres peu de mycotoxines ?? parlez en aux eleveurs de porcs ??


        repondre message

        • 25 février 2012 19:18, par Mat

          A la suite de l’affaire des graines germées contaminées par E. coli, ceux – hélas nombreux – que le développement du bio gêne, n’ont pas raté cette occasion inespérée de dire que les produits bio ne seraient pas plus sains que les conventionnels, voire qu’ils comporteraient davantage de risques. Une affirmation évidemment dépourvue de tout fondement, comme le montre Claude Aubert dans le document ci-joint. Bien connu des consommateurs pour son engagement pour le bio et pour ses nombreux ouvrages, Claude Aubert a suivi l’affaire des graines germées de très près et profite de ce document pour rappeler les incontestables avantages des produits bio pour notre santé.

          A LIRE DONC => http://blog.biolineaires.com/e-coli/


          repondre message

        • 27 février 2012 13:44, par zeppe

          « arretez de delirer et de parler au nom de tous le monde !! vous n etes rien qu une poignee de miserables branleurs de ne foutez rien a par semer un vent de panique dans la societe !! »

          - Je te signale à tout hasard que 2 pétitions débutées le même jour ont recueillies des résultats très parlants et complètement différents.
          232.479 Signatures pour http://www.ogm-abeille.org/ contre seulement 1218 pour « marre des faucheurs ».
          Ce résultat prouve que vous êtes en nombre vraiment isolés. Personne n’en veut des OGM.
          Alors vas-y mon gars cultive tes OGM mais sache qu’aucune assurance ne te remboursera le jour où ton champs sera fauché,et il le sera car tu n’as pas à détruire NOTRE environnement pour ton business de merde.


          repondre message

          • 28 février 2012 15:13, par Victor Hugo

            @ Zeppe

            les « misérables » t’emmerdes mon vieux !

            Car la poignée de faucheurs volontaires qui ménent une résistance active contre les OGM, sont légitimes aux yeux de la majorité passive !

            A contrario la poignée de pro-OGM à la fois active et passive, ne dispose que d’une « légalité » provisoire qui n’a strictement aucune légitimité aux yeux du peuple qui refuse majoritement les OGM dans les champs et dans les assiettes.

            Et les récentes révélations de la CRIIRAD ne feront que renforcer cette légitimité pour finalement la rendre légale, que tu le veuilles ou non.


            repondre message

            • 29 février 2012 10:00, par zeppe

              @ Victor Hugo

              Je te pardonne mais je crois que tu t’ai trompé de cible. Tu voulais sans doute répondre à williams475 qui a employé ce terme de « misérables » pour qualifier les faucheurs que je soutiens à 100%.
              Tu peux aussi vérifier mes interventions récurrentes sur les forums et blog de http://ogm.greenpeace.fr/ et de http://robin.blog.arte.tv/ et je t’invite même à y participer. Marie Monique Robin est constamment attaquée par une poignée de « misérables » (pour reprendre l’expression chère à williams475) lobbyistes et , il me paraît bon de la soutenir.


              repondre message

              • 29 février 2012 16:07, par Victor Hugo

                @ Zeppe

                Milles excuse mon ami !!

                effectivement je me suis trompé de cible, trop empressé que j’étais de vouloir clouer le bec à tout ces collabos d’un système agricole suicidaire qui s’attaque au fondement même de tout espoir de liberté pour l’homme !

                bien amicalement


                repondre message

        • 2 mars 2012 19:54, par João Batista Legard

          Bonjour, je suis un petit agriculteur dans l’état brésilien de Rio Grande do Sul et là, je plante deux cultures génétiquement modifiées maïs résistant aux insectes. En attendant, je eu le grand avantage de ne pas utiliser d’insecticide .... Je le répète ... pas une goutte d’insecticide appliquée des cultures ... il n’y a pas de technologie plus conviviale que celle-ci ! Dans la plupart des agriculteurs biologiques pulvériser leurs cultures dans le bacille thuringienses, la différence dans la mienne, c’est que un seul gène de cette bactérie est présente ... J’espère que mon humble avis, un homme qui vit sur ??le terrain peut aider les gens à rejeter mensonges de nombreux écrits ici ....


          repondre message

    • 28 février 2012 15:01, par charles

      @ berthod

      un Etat n’est véritablement de droit que s’il fait passer les interêts du peuple avant les interêts privés. Dans le cas contraire il n’a aucune légitimité.

      la résistance historique à différentes forme de prises de pouvoir par des interêts privés, à démontré que la légalité n’est pas systèmatiquement synonyme de légitimité.

      L’histoire même de notre pays, à été construite sur des actions légitimes aux yeux du peuple, mais qui bien avant de devenir légales, étaient elles aussi considérés comme illégales.

      Un véritable etat de droit n’existe pas pour donner l’illusion de liberté, mais pour défendre la liberté du peuple, contre une multitude d’ interêts privés qui cherchent par toutes les stratégies économiques et/ou militaires possibles, à en prendre les rênes.


      repondre message

    Retour au début des forums

  • Comme beaucoup de français, je suis résolument contre la culture OGM, on oublie trop souvent quels ravages le coton OGM a fait en Inde, poussant au suicide des centaines de paysans ruinés...Et si on veut éradiquer la faim dans le monde, c’est un mode de gouvernance plus juste et des dirigeants motivés par les intérêts de leurs peuples qu’il faudrait, pas des OGM !
    Aussi suis-je très inquiète des surfaces de blé, colza et autres cultures d’hiver qui ont récemment gelé dans le nord et l’est de notre pays. Je crains que le lobby pro-OGM n’en profite pour mettre sur le marché du maïs OGM en prétextant -ce qui peut être partiellement vrai- que les réserves en semences de printemps « normales » sont insuffisantes pour semer à nouveau toutes les surfaces de cultures d’hiver qui ont gelé. Et dans ce cas, vous verrez nos gouvernants parler de « cas de force majeure », alors que le lobby pro-OGM est à l’affût de la moindre possibilité. Pouvons-nous agir efficacement contre ce péril ?
    Foxinette


    repondre message
    la suite du fil de discussion ] Retour au début des forums