Recherchez une information

ou par mot clé.



Quels pays ont adopté une réglementation sur l’étiquetage des OGM ?

28 novembre 2016
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Cette carte a pour vocation de donner une vue d’ensemble des lois sur l’étiquetage des OGM dans le monde. Elle n’est pas encore exhaustive et sera complétée et mise à jour au fur et à mesure des évolutions législatives.
La classification retenue repose sur le seuil de présence d’OGM dans les produits à partir duquel l’étiquetage devient obligatoire. Ainsi, les réglementations qualifiées de strictes retiennent un seuil de présence d’OGM dans les produits de 0,1% à 0,9%. Les réglementations qualifiées de souples retiennent des seuils de 1% à 5%, et les réglementations qualifiées de floues n’établissent aucun seuil. À côté de l’obligation d’étiquetage des produits contenant des OGM, certains États ont créé des labels « sans OGM » ou « sans recours au génie génétique ». D’autres États ne disposent pas d’une réglementation relative à l’étiquetage des OGM. Ils sont colorés en gris sur la carte. C’est aussi le cas pour les États à propos desquels nous ne disposons pas encore d’informations quant à la législation sur l’étiquetage.


Pour intégrer la carte sur votre site, il suffit de copier coller ce code :

<iframe width="750" height="700" style="" src="https://www.infogm.org/spip.php?page=carte_embed&largeur=750&hauteur=700" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.