Recherchez une information

ou par mot clé.



RUSSIE – Des compléments transgéniques pour le lait des enfants ?

Eric MEUNIER, 8 décembre 2010
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Dans le cadre d’un programme de recherche appelé BelRostransguen, des chercheurs de l’Institut de biologie du gène de l’Académie des sciences russe travaillent depuis plusieurs années à la production de lactoferrine transgénique [1]. La lactoferrine est une protéine présente dans le lait maternel humain et qui protège les nourrissons le temps que leur système immunitaire se mette en place. Les chercheurs ont d’abord modifié génétiquement des souris, en insérant dans leur génome un transgène contenant le gène humain codant pour cette protéine. Selon la chercheure Tatiana Ermolkevitch, ces souris peuvent produire jusqu’à 160 milligrammes de lactoferrine par millilitre de lait, contre quatre chez la femme. Les chercheurs ont ensuite initié des insertions similaires sur des chèvres transgéniques. Selon une autre chercheure du laboratoire, Elena Sadtchikova, la chèvre est un animal qui permettrait « d’obtenir des protéines absolument identiques à celles provenant du lait maternel de la femme  ».
La lactoferrine est une protéine dont les « vertus » médicales sont nombreuses [2]. Provenant des vaches, la lactoferrine bovine est actuellement utilisée pour enrichir certains laits en poudre mais ses propriétés médicales restent encore à établir formellement.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.