Recherchez une information

ou par mot clé.



ROYAUME-UNI – Encore du colza conventionnel contaminé par un colza GM interdit à la culture

Eric MEUNIER, février 2009
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Le Royaume-uni vient de connaître son deuxième cas récent de contamination d’essai en champs de colza conventionnel par du colza transgénique. Après les essais contaminés et détruits en Ecosse [1], ce sont des essais situés à Somerset, en Angleterre, qui ont été identifiés comme contaminés [2]. L’enquête du ministère britannique de l’Environnement et des Affaires Rurales (DEFRA) a établi que la plante contaminante était un colza transgénique GT73, appartenant à Monsanto et autorisé dans l’UE pour l’importation et l’alimentation humaine et animale, mais non pour la culture. Le DEFRA précise que les graines récoltées sur ces cultures ainsi que celles d’un essai voisin ont été entreposées dans un lieu sûr, le temps que l’enquête se termine. Les lots de semences utilisées pour l’essai de Somerset étaient contaminés à 0,05%, contamination identique à celle révélée par la précédente enquête sur les essais en Ecosse. Dans les deux cas, l’origine de la contamination n’a pas encore été établie. A noter que la contamination du colza à partir d’un taux infime de semences de colza GM peut rapidement devenir exponentielle si une pression de sélection telle que l’application d’herbicide Roundup est exercée sur le champ où la contamination a lieu. Le colza GM fournit, en effet, des milliers de petites graines qui tombent au sol lors de la récolte, et restent viables pendant plus de dix ans. Ces dernières seront donc les seules encore présentes dans le champ après utilisation du Roundup.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[1cf. Inf’OGM Actu n°14, novembre 2008, ROYAUME-UNI - Des champs contaminés détruits par les autorités