Recherchez une information

ou par mot clé.



ROYAUME-UNI - Des champs contaminés détruits par les autorités

Inf’OGM, septembre 2008
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Deux essais en champs de colza conventionnel situés à Aberdeenshire et à Arbroath, en Ecosse, ont été détruits. La cause : ces essais étaient contaminés par du colza transgénique ne bénéficiant d’aucune autorisation [1]. Les tests concernaient une nouvelle variété de colza conventionnel et étaient menés par le Collège écossais agricole et la Société britannique des améliorateurs de plantes. On ne dispose encore que de peu d’informations, si ce n’est que le colza transgénique non autorisé est tolérant à un herbicide. D’après les Amis de la Terre Ecosse, interrogés par Inf’OGM, le gouvernement a entamé un travail d’enquête afin de déterminer l’origine du problème. La destruction des tests a été effectuée rapidement après le semis, évitant donc que les plantes transgéniques non autorisées ne fleurissent et que leur pollen se dissémine dans la nature. Mais pour Michael Russell, ministre écossais de l’Environnement, "cela illustre le besoin d’un encadrement rigoureux des PGM et pour l’Ecosse, de rester une zone sans OGM". L’Ecosse a en effet décrété un moratoire… Pour Pete Riley de GM Freeze Campaign, "les autorités doivent enquêter sur cet incident […]. Elles doivent surtout porter une attention particulière au pays d’origine de ces semences et établir s’il est risqué d’importer des semences de ce pays". Monsanto a, de son côté, déclaré que bien que l’évènement transgénique des PGM contaminantes lui appartienne, ce n’est pas elle qui avait fourni le matériel pour ces tests, répondant ainsi à l’hypothèse d’une contamination due à des lots de semences contenant initialement le colza conventionnel, sujet du test, mélangé à la PGM non autorisée [2].

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[1The Herald, 13 septembre 2008, http://www.theherald.co.uk/news/new...