Recherchez une information

ou par mot clé.



Partie Actions citoyennes, Inf’OGM n°3

Christophe NOISETTE, novembre 1999
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

France : Sous le titre "Une chaîne contre les OGM - vous refusez de jouer les cobayes ? Dites le leur !", une campagne anti OGM a été lancée à l’initiative des adhérents du Sel de Paris et reprise par plusieurs associations, comme Ecoropa et OGM Dangers. Ce document a été diffusé à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires.
— - Pour obtenir ce tract : Gaia Vidéo - 50, rue de la Prévoyance, 94300 Vincennes

A Villeneuve sur Lot, le samedi 16 octobre, le collectif OGM 47 a organisé une action d’informations sur le parking du Mc Donald de Bias. Plusieurs stands offraient sandwichs "bio", tartelettes, fromages de chèvre, à prix réduit. Un clown, un accordéon ont contribué à l’animation. De grandes banderoles précisaient : NON à la Mac DOMINATION. La presse et la radio locale ont été très favorables et les gendarmes sont passés en voiture à deux reprises en encourageant les manifestants !

La Commission juridique du Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI), présidée par le juge Gérard Charollois, a rédigé un modèle de délibération qui peut permettre à tout Conseil Municipal de bannir la culture des OGM du territoire de sa commune. Selon la Commission du Génie Biomoléculaire (CGB), une telle déclaration municipale serait "totalement illégale". Michel Laval a déclaré : "De la part du secrétariat de la CGB, qui bafoue la Loi du 13 juillet 1992, laquelle dit explicitement dans son article 21 que le lieu des essais d’OGM ne peut être confidentiel, cela ne manque pas de sel !"

Brevetage du vivant : En lien avec la pétition d’Alain Tardif (cf. inf’ogm n°2 et calendrier p.4), un appel contre le brevetage du vivant a été lancé en Italie sous le titre : "Manifeste pour la protection de notre héritage génétique", disponible, en version originale, à http://www.antivivisezione.it.

Hong-Kong : Greenpeace est en train de faire pression sur le siège de Nestlé à Hong Kong pour qu’il ne vende plus que des produits sans OGM. Pour Lo Sze Ping, le responsable de la campagne OGM de Greenpeace en Chine, il est inacceptable que Nestlé ne pratique pas la même politique en Chine qu’en Grande Bretagne. Il ajoute que 60% des chinois préféreraient manger de la nourriture exempte d’OGM. Nestlé, suite à plusieurs campagnes de consommateurs, notamment en France, a répondu : “Nestlé s’est toujours adapté aux conditions de chaque pays afin de satisfaire au mieux les demandes des consommateurs”.

La Coalition Nationale des Agricultures Familiales (National Family Farm Coalition), présente dans 33 Etats et qui se bat pour la préservation d’une agriculture “paysanne”, a rédigé une pétition intitulée : "Déclaration des agriculteurs à propos des OGM en agriculture", qui demande, entre autres, "une suspension des ventes, des disséminations dans l’environnement et des autorisations gouvernementales des OGM jusqu’à ce qu’une évaluation indépendante et complète de ces produits sur leur impact social, environnemental, économique et sur la santé soit achevée" et "une interdiction d’un droit de propriété sur toutes les formes de vie".

Canada : A Montréal, le 21 octobre 1999, le Sierra Club, Action Réseau Consommateur, le Réseau Québécois des Groupes Ecologistes et Biotech Action Montréal ont déposé une pétition (et ses 20 000 signatures) réclamant l’étiquetage obligatoire des aliments contenant des OGM. Cette pétition est accompagnée d’un projet de loi sur le même thème qui sera présenté au parlement par Hélène Alarie, députée de Louis Hébert et Stéphane Tremblay, député du Saguenay Lac St Jean. Au Canada, l’étiquetage n’est pour le moment que facultatif.D’autres groupes canadiens, dont le Parti de la Loi Naturelle (35 000 signatures), vont eux aussi déposer des pétitions pour inciter le gouvernement à rendre l’étiquetage obligatoire.
Nadine Bachand, Biotech Action Montréal

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.