Recherchez une information

ou par mot clé.



Des veilles citoyennes pour des choix technologiques éclairés - OGM : la bataille de l’information

Christophe NOISETTE, Frédéric PRAT, Robert Ali BRAC de la PERRIERE, 25 janvier 2011
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Ce livre retrace 10 ans de lutte anti OGM et met en lumière différents aspects du débat : qui décide des choix technologiques ? Quelle place ont les lobbies et les experts ? Comment mieux informer les citoyens des dangers que présentent les OGM et les impliquer dans la lutte ? Richement argumenté, il lève le voile sur les enjeux d’un sujet brûlant qui nous concerne tous si nous voulons pouvoir décider de notre monde et de notre alimentation de demain.


éd. Charles Léopold Mayer, janvier 2011, 308 pages, 23 euros

OGM : la bataille de l'information

Depuis les premières actions de contestation à la ?n des années 1990, la lutte contre l’introduction des cultures OGM est plus que jamais d’actualité. Si les militants écologistes af ?rment qu’elles ne peuvent apporter que des déséquilibres dans l’écosystème et à terme, engendrer des famines, les multinationales de l’agroalimentaire, relayées parfois complaisamment par certains chercheurs, s’obstinent à vanter les bienfaits de ces nouvelles plantes. Face à ces avis divergents, comment le consommateur peut-il se faire sa propre idée sur la question ? Ce livre retrace l’histoire de la mobilisation de l’opinion publique contre les OGM. 

Les auteurs
Ingénieur agronome, Frédéric Prat est un des fondateurs de l’association Inf’OGM où il travaille actuellement comme secrétaire de rédaction et responsable des ?nancements.
Après des études de philosophie, Christophe Noisette a participé à la création d’Inf’OGM dont il est aujourd’hui rédacteur en chef.
Docteur en amélioration des plantes, Robert Ali Brac de la Perrière est conseiller en gestion des ressources génétiques à Montpellier où il coordonne les activités de l’association BEDE. Il est également administrateur d’Inf’OGM.
Préface de Jacques Testart, ancien président d’Inf’OGM

TABLE DES MATIERES


Préface
Introduction


Première partie – Société civile et choix technologiques : le grand écart ?


1. Les régulations politiques nationales et internationales : quarante ans de louvoiement
Grands choix technologiques : les instances décisionnaires
Aux États-Unis : la culture du profit… au détriment de la prévention
Dans l’Union européenne : la lente mise en place du système de régulation
Le dossier OGM dans les instances internationales


2. Les lobbies en action
Définition et analyse de l’idée de lobby
Camoufler l’intérêt privé en intérêt général ?
Lobby et PGM : quelques entreprises en action
Une fausse manifestation de petits paysans
Diffuser largement sa vision du monde
Investir l’administration : entre pantouflage et accès privilégié aux instances
Opacité et tentative de réglementation
Lobby ou corruption : une frontière fine, voire poreuse
Des approximations qui en disent long sur l’honnêteté des entreprises
La guerre fait rage aussi entre scientifiques du secteur public


3. L’expert : quelle place dans les choix technologiques ?
L’expert comme conseiller du politique
La formation des experts
L’expert dépossède le corps social
L’expert comme caution et justification
La relation étroite entre « usage » et « expertise »
L’expert… vu par un expert !
Un citoyen peut-il être expert ? Une veille citoyenne peut-elle développer une expertise ?


4. Comment impliquer les citoyens dans ces choix ?
Que disent les lois sur l’implication citoyenne ?
Le rôle d’Inf’OGM dans les expériences de participation citoyenne


Deuxième partie – Les étapes d’une veille citoyenne d’information


5. Les raisons d’être d’une veille citoyenne d’information
Organiser des conditions démocratiques de dialogue
Lobby ou action citoyenne d’information des députés ?
Qu’est-ce qu’une bonne information ?
La bonne information : savoir la débusquer et la vérifier


6. Veille citoyenne d’information : mode d’emploi
Aux origines, une rencontre entre besoins, envies et moyens pour travailler ensemble
Une structuration progressive
Consolider la structure : être efficace pour durer


Troisième partie – Quel avenir pour les veilles citoyennes d’information ?


7. La nécessité de monter d’autres veilles spécialisées
Alliance citoyenne sur les enjeux des nanotechnologies : Acen (2008)
La veille juridique semences (2009)


8. Vers une méta-organisation des veilles citoyennes d’information ?
D’autres veilles d’information : des constructions et des thématiques différentes, mais des objectifs communs


9. Rôle et place d’une veille citoyenne d’information
Les autres veilles
Vers une définition de la veille citoyenne d’information
La place des veilles citoyennes dans la décision


Conclusion
Bibliographie
Table des sigles et acronymes

En vente dans notre boutique en ligne :

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.


Fiction : lequel de ces deux mondes ?