Recherchez une information

ou par mot clé.



Les fauchages de l’été 2005

Christophe NOISETTE, 19 septembre 2005
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |
Date Département Commune Type d’OGM Superficie Entreprise Revendiqué Commentaire
Nuit du 30 juin au 1er juillet Tarn et Garonne Balignac Maïs 202 m2 Pioneer non Le système d’irrigation a été endommagé. Pioneer a porté plainte et l’agriculteur aussi.
28 juillet 2005 Tarn Blan Maïs 2ha Syngenta non
Nuit du 1er au 2 août 2005 Tarn Blan 500 m2 chacune non Deux parcelles détruites la même nuit
7 juillet 2005 Loiret Neuville aux Bois et Greneville en Beauxe Monsanto FV Deux parcelles
14 juillet 2005 Haute Garonne Menville Maïs Pioneer FV
15 juillet 2005 Haute Garonne Menville FV Cette parcelle n’a pas pu être fauchée, du fait de la présence de gendarmes mobiles.
18 juillet 2005 Puy de Dôme Beaulieu Maïs 5000 m2 Meristem Therapeutics FV
1er août 2005 Puy de Dôme Issoire

Le Broc

Maïs - dédiée à la recherche sur la lipase gastrique

et

consacrée à la recherche d’anticorps pour des applications médicales en cancérologie

3000 et 15000 m2 Meristem Therapeutics FV
2 août 2005 Puy de Dôme Neschers Maïs 3000 m2 Meristem Therapeutics non
ledat Maïs Qui a procédé à cette coupe et pour quelles raisons ?

Du côté de la Confédération paysanne, des Faucheurs volontaires ou du Comité vigilance anti OGM, on assure n’y être pour rien mais on constate. « Seul le carré de maïs OGM a été fauché, explique Christian Crouzet. Les bordures de maïs non-OGM qui servent de barrières polliniques ont été préservées ». Le porte-parole départemental du syndicat s’interroge aussi sur la présence « probable » d’une deuxième parcelle d’essai. Pour lui le fauchage a été décrété en haut lieu, c’est-à-dire à Paris. L’annonce d’un communiqué prochain émanant du ministère de l’Agriculture semble accréditer cette thèse. « Il y a eu au moins deux erreurs de procédure dans ce dossier. Un seul essai a été annoncé alors qu’il y en a deux et la date de décision d’autorisation était fausse. Peut-être se sont-ils sentis obligés de faire machine arrière ? ».

Le 10 août 2005 ? Haute Garonne Menville Maïs Pioneer non Mercredi matin, « un groupe d’une quinzaine de personnes particulièrement violentes ont saccagé une partie d’une parcelle de recherche de maïs génétiquement modifié légalement autorisée par le gouvernement », indique Pioneer, qui précise que le vigile chargé de surveiller la parcelle a été malmené lors de lintervention du commando anti-OGM.

Une plainte contre X a été déposée mercredi pour "intrusion et destruction de parcelle"

La nuit de Dimanche 7 août à Lundi 8 août 2005 Aveyron Druelle Dactyle, graminée fourragère utilisée par les éleveurs en association avec la luzerne 100 m2 RAGT Il s’agit d’une parcelle non OGM ou pas ? A vérifier...

en savoir plus : http://www.monde-solidaire.org/spip/article.php3?id_article=2239

27 août 2005 Puy de Dôme Nonettes Maïs FV
30 août 2005 Landes Magescq Maïs Roundup Ready-NK 603 650m2 Monsanto FV C’est la 3ème année que cette parcelle est détruite.
1er septembre 2005 Aude Bram Maïs 1 ha Monsanto Collectif stop OGM Le propriétaire de champ, Jean Rives, a indiqué que ce maïs expérimental,
cultivé pour le compte de la société Monsanto, était destiné à l’étude de la
résistance à deux types d’insectes.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.