Recherchez une information

ou par mot clé.



Les OGM et l’opinion publique dans le monde : un rejet toujours croissant

Christophe NOISETTE, novembre 2004
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

En France ...


En janvier 2004, 80% des Français pensent que les agriculteurs ne doivent pas cultiver d’OGM,

(Sondage réalisé fin janvier 2004 par l’Institut Louis Harris auprès d’un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française - pour "60 millions de consommateurs")

... et 76% se déclarent opposés aux OGM.

(Sondage « Les Français et les tabous » réalisée par la SOFRES par téléphone les 7 et 8 janvier 2004 pour Le Figaro Magazine auprès d’un échantillon national de 1 000 personnes)

En 2001, ils étaient 60% a rejeter la présence d’OGM dans l’alimentation.

(Baromètre annuel « Les Français et l’agriculture » réalisé par la SOFRES du 27 décembre 2000 au 3 janvier 2001 pour SIGMA (Union nationale des Coopératives agricoles de Collecte) et l’UNCAA (Union des coopératives agricoles d’agrofourniture)

En 2000, 30% des Français se disaient « anti » OGM et globalement très méfiants vis à vis des informations fournies sur les emballages alimentaires,

30% se disaient « réticents » et assez méfiants vis à vis des informations fournies sur les emballages alimentaires

84% jugeaient qu’il n’y avait pas assez d’information sur les OGM

83 % pensaient que l’on devait attendre d’en savoir davantage sur les effets des OGM avant de les utiliser.

(Sondage CSA "Les Français et les OGM", réalisé en septembre 2000)

Les Agriculteurs français

En janvier 2004, 66 % des agriculteurs ne sont pas prêts à semer des OGM sur leur exploitation, même si les semences étaient autorisées. Parmi les raisons invoquées,
- L’incertitude sur les risques que les OGM présentent, citée par 23% d’entre eux, arrive en tête.
- Ils sont 15% à ne pas en voir l’utilité,
- 14% à préférer attendre, estimant que les OGM n’en sont qu’au stade expérimental,
- Et 14% à juger qu’ils manquent d’informations sur les organismes génétiquement modifiés.

78% des éleveurs se disent contre l’utilisation des OGM

(Sondage « Les agriculteurs et l’environnement » réalisé par l’Institut « BVA Agri Filières & Environnement » auprès d’un échantillon représentatif de 402 agriculteurs ayant au moins 35 hectares de surface agricole utile, en janvier 2004. Pour le SNPAR ( Syndicat National de la Presse Agricole et Rurale).
http://www.bva.fr/new/agriculteurs%20environnement%20040212.PDF

En Europe ...

En 2002, plus de 65% des Européens déclaraient qu’ils n’achèteraient pas de nourriture génétiquement modifiée, même si elle était moins chère.

(Sondage européen Eurobaromètre 58.0 "Les Européens et la biotechnologie" réalisée en septembre et octobre 2002 auprès de 15 000 sondés environ (soit 1000 sondés par Etat membre) et diffusé en mars 2003)

Plus de 70% ne voulaient pas d’aliments OGM,
94% voulaient pouvoir choisir d’en manger ou pas.

(Sondage n° 55.2 réalisé par Eurobaromètre dans tous les Etats membres de l’Union Européenne en mai et juin 2001, étude « Europeans, Science and Technology » diffusée en décembre 2001)

En 2003, 83% des Britanniques étaient opposés aux OGM

- 83% considèrent manquer d’information sur les effets à long terme des aliments OGM sur la santé,
- 78% craignent que cette nouvelle technologie privilégie davantage la recherche de profit que l’intérêt du public,
- 75% sont préoccupés par la contamination des semences conventionnelles par les semences OGM,
- 71% se sentent concernés par les effets négatifs des OGM sur l’environnement.

(Sondage réalisé par « the Internet Marketing Research Services » auprès de 2400 internautes britanniques en juin 2003)
http://www.i-sis.org.uk/PublicSayNo.php

En 2003, 81% des Allemands étaient contre les OGM dans l’alimentation,
(Sondage réalisé en juillet 2003 par Pew Global Attitudes project)

et 72% refusaient les aliments (viande, charcuterie, œufs, produits laitiers) issus d’animaux nourris avec des OGM.
(Sondage réalisé par l’Institut EMNID en décembre 2003)

En 2002, 7 agriculteurs allemands sur 10 étaient contre l’utilisation des OGM,
(Sondage d’octobre 2002 réalisé par Wickert Institut pour Greenpeace)

En 2001, 79% des Suédois voulaient un étiquetage des OGM.
(Sondage SKOP, réalisé en Suède en 2001).

Dans le monde ...

En 2003, 89 % des Américains pensaient que la l’Administration responsable de l’Alimentation (Food and Drug Administration) ne devrait pas introduire des OGM dans la nature ou l’alimentation s’il n’est pas prouvé qu’ils sont sûrs.

(Sondage réalisé par Pew Initiative, commandé par une association de soutien aux industries biotechnologiques, septembre 2003)

En 2001, 52% des Américains pensaient que les aliments OGM n’étaient pas sûr.
93% des Américains souhaitaient que le gouvernement instaure l’étiquetage des produits contenant des ingrédients OGM ,

(Enquête ABCNEWS.com réalisée en 2001 auprès de 1024 adultes américains)
http://www.i-sis.org.uk/PublicSayNo.php

et 58% s’opposaient à l’introduction des aliments génétiquement modifiés dans la chaîne alimentaire.

71% pensaient que les aliments OGM ne sont pas sûrs ou n’étaient pas certains de leur absence de danger.
(Sondage réalisé par Pew Initiative en mars 2001)

Plus de 80% des Américains reconnaissaient le droit de l’Union Européenne et du Japon d’exiger l’étiquetage des aliments OGM importés des USA.

(Université du « Maryland Center for the Study of Policy Attitudes », 1999)
En 2000, 95% des Canadiens pensaient qu’ils devraient avoir le droit de choisir d’acheter ou non des aliments contenant des OGM.

(Canadian Health Food Association, 2000)

En 2002, 71% des Brésiliens préféraient ne pas consommer d’aliments génétiquement modifiés, 92% étaient en faveur de l’étiquetage des OGM et 65% étaient opposés à leur culture tant que les doutes sur les risques n’auront pas été levés.

(Sondage réalisé par Ibope en décembre 2002 sur 2000 personnes)
http://www.greenpeace.org.br/transgenicos/pdf/opp573-transgenicos.pdf

En 2003, 54% des Australiens pensaient que les risques des OGM étaient plus importants que les bénéfices qu’ils pouvaient apporter.

(Sondage réalisé de 2001 à 2003 par « the Commonwealth Government agency Biotechnology Australia)
http://www.i-sis.org.uk/PublicSayNo.php

En 2001, 88 % des Mexicains souhaitent que les produits alimentaires OGM soient étiquetés.

(Sondage réalisé par Sigma Dos et diffusé en septembre 2001)

En 2002, 87% des Chinois demandaient l’étiquetage des produits OGM,
56% affirmaient qu’ils choisiraient, s’ils avaient le choix, des aliments non OGM.

(Etude menée par Zhongshan University en décembre 2002).

En 2002, 80% des Japonais demandaient un étiquetage strict des OGM.
http://www.gene.ch/gentech/2002/Jul/msg00075.html

En 2000, 82% des Japonais qualifiaient les OGM de "non désirables".
(Sondage réalisé par Angus Reid Group du Canada et rapporté dans Le journal japonais "le Nihon Noryo Shimbun" le 14 juin 2000)

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.