Recherchez une information

ou par mot clé.



La Fondation Bill Gates soutient les OGM et finance la FAO

Christophe NOISETTE, janvier 2009
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

La fondation Bill & Melinda Gates a décidé d’octroyer une subvention de 5,4 millions de dollars au Donald Danforth Plant Science Center aux Etats-Unis [1], afin, précise le communiqué de la Fondation, d’aider « à lutter contre la faim » via l’introduction en Afrique des cultures génétiquement modifiées enrichies d’éléments nutritifs. Le financement devrait, entre autres, aider le Danforth Center à obtenir l’approbation des gouvernements africains pour permettre des essais en champ de plants de banane, riz, sorgho et manioc transgéniques enrichis de vitamines, de minéraux et de protéines. Les chercheurs du Danforth ont en effet annoncé avoir réussi à créer de telles variétés transgéniques mais doivent maintenant obtenir l’approbation réglementaire de pays cibles pour avancer dans leur recherche. Les chercheurs précisent que ces variétés seront offertes aux agriculteurs africains. Les opposants craignent que cet argent serve à favoriser l’émergence de cadres réglementaires laxistes qui profiteront, in fine, à l’introduction des PGM classiques, maïs ou coton, Bt ou Roundup ready, proposées par Monsanto et Syngenta.


En octobre 2008, La Fondation Bill & Melinda Gates avait fait un don de 5,6 millions de dollars à la FAO, l’instance des Nations unies en charge de l’agriculture et de l’alimentation, afin de permettre à 17 pays d’Afrique « d’améliorer considérablement la qualité, l’accès et la pertinence de leurs statistiques nationales sur l’alimentation et l’agriculture par le biais du système CountrySTAT de la FAO, [... et] par la même occasion, [de faciliter] la planification et la prise de décisions des autorités et des analystes, en particulier dans la lutte contre la faim et la pauvreté [2] ». M. Rajiv Shah, Directeur du développement agricole pour le programme de développement mondial de la Fondation Gates, avait alors déclaré : « des données de qualité nous aideront à prendre des décisions plus avisées de façon à mieux cibler nos investissements en faveur du développement agricole dans toute l’Afrique subsaharienne ». Le don récent au Donald Danforth Plant Science Center nous renseigne donc déjà sur le choix financier et technique de la Fondation Gates. Quant à la FAO, sa position concernant les OGM oscille au gré des lobbies et des opinions publiques. Si elle ne veut pas exclure la solution biotechnologique, elle prend la précaution de dire que ce n’est pas une solution miracle, notamment vis-à-vis de la faim dans le monde. Elle reconnaît ainsi que cette question a des causes non seulement agronomiques mais aussi et surtout socio-politiques.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.