|fichier)]" /> INDE – Près de la moitié des Etats du pays contre la culture d’OGM
Boutique
Recherche avancée
Information critique & indépendante sur les OGM, les biotechnologies et les semences

INDE – Près de la moitié des Etats du pays contre la culture d’OGM

Eric MEUNIER, juin 2012
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable |

Le gouvernement du Kerala a affirmé, lundi 18 juin 2012, qu’il n’autoriserait aucun essai de plantes génétiquement modifiées (PGM) sur son territoire.

Selon le ministre de l’Agriculture du Kerala, K.P. Mohanan, cette décision relève de la volonté de cet État de rester sans OGM [1]. Cette décision intervient alors que Bayer CropScience a déposé une demande d’autorisation d’essai en champs de riz transgénique dans neuf États de l’Inde (Rajasthan, Uttar Pradesh, Gujarat, Maharashtra, Madhya Pradesh, Andhra Pradesh, Tamil Nadu, Odisha et Kerala).

GIF - 19.5 ko

De son côté, le Rajasthan vient de retirer son accord pour des essais en champs de moutarde transgénique que devait conduire l’Université de Delhi. Après validation au niveau national par le Comité indien d’approbation du génie génétique (GEAC), de tels accords sont donnés par les Etats via la délivrance d’un certificat de non objection. La consultation des autorités de chaque État est en effet dorénavant obligatoire en Inde, comme l’avait rappelé en mars 2011 le ministre de l’Environnement de l’époque, Jaimar Ramesh [2].
Selon la ministre actuelle de l’Environnement, Jayanthi Natarajan, cinq États ont interdit la diffusion de semences GM sur leur territoire : Bihar, Madhya Pradesh, Kérala, Uttarakhand et Karnataka [3]. Ceci, alors que trois autres ont d’ores et déjà exprimé leur opposition aux OGM (Chhattisgarh, West Bengal et Odisha) et que encore quatre autres n’ont délivré aucun certificat de non-objection (Tamil Nadu, Uttar Pradesh, Punjab et Maharashtra) [4]. Avec le Rajasthan, cela porte le total des Etats contre les PGM à treize États (sur 28). De ces treize Etats, six font partie des dix principaux Etats producteurs de coton [5].
Selon le GEAC, qui a discuté de la décision du Rajasthan le 11 avril 2012, seuls quatre États ont fourni un accord de conduite d’essais en champs, à savoir l’Andhra Pradesh, le Gujarat, le Rajasthan et l’État de Delhi. Avec le retrait de l’accord du Rajasthan, seuls trois États ont autorisé des essais. Sur le cas du Rajasthan, le GEAC a d’ailleurs rappelé que le dossier agricole relevant de chaque État, « la décision du gouvernement d’État d’autoriser ou non des essais en champs d’OGM devrait être respectée » [6].

Les prises de position de dix états indiens (sur 28 états)

actualisation : octobre 2013
Maharashtra - Mahyco s’est vu interdire de vendre des semences de coton Bt pour la campagne 2012-2013.
Kerala - Pas d’autorisation d’essais en champs et interdiction de diffuser des semences GM dans l’état.
Rajasthan - Retrait de l’autorisation d’essai en champs de moutarde GM donnée à l’université de Delhi.
Bihar - Interdiction de diffuser des semences GM dans l’état.
Madhya Pradesh - Interdiction de diffuser des semences GM dans l’état. A signifié au gouvernement son opposition à la loi de biosécurité actuellement discutée.
Uttarakhand - Interdiction de diffuser des semences GM dans l’état.
Karnataka - Interdiction de diffuser des semences GM dans l’état mais sa politique pourrait changer prochainement.
Chhattisgarh - A exprimé un refus des OGM. A signifié au gouvernement son opposition à la loi de biosécurité actuellement discutée.
West Bengal - A exprimé un refus des OGM. A signifié au gouvernement son opposition à la loi de biosécurité actuellement discutée.
Odisha - A exprimé un refus des OGM.

[1The Hindu, 22 juin 2012

[4cf. Note 1

[5Punjab, Rajasthan, Maharashtra, Madhya Pradesh, Karnataka, Tamil Nadu, selon « Bt cotton in India, a country profile », Isaaa, 2010