Recherchez une information

ou par mot clé.



INDE – Des essais d’hévéas transgéniques autorisés

Christophe NOISETTE, Eric MEUNIER, 2 février 2012
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Le 15 novembre 2010, le comité indien d’approbation du génie génétique (GEAC) a traité une demande d’autorisation d’essai en champs d’hévéas transgéniques [1]. Deux états s’y opposent.

Si la décision du GEAC - qui est souverain en la matière – n’est pas encore connue officiellement, puisque non disponible sur son site Internet à la date de publication de cet article, elle est néanmoins déjà disponible sur un site internet indien [2]. D’après ce site, le GEAC a approuvé cet essai dont la localisation est prévue dans l’Etat du Kerala et ce, malgré les annonces de désapprobation de Mullakkara Ratnakaran [3], ministre de l’Agriculture du gouvernement du Kerala, Etat déclaré sans OGM et fer de lance du débat indien sur le sujet [4]. Il s’agit de la première autorisation donnée dans ce pays pour des cultures d’arbres transgéniques. La demande en elle-même est portée par l’Institut indien de recherche sur le caoutchouc (Le Rubber Research Institute of India). La modification génétique consiste à faire exprimer un transgène codant pour l’enzyme dite superoxyde dismutase à manganèse afin de permettre aux arbres de mieux résister à des stress abiotiques et au "syndrome d’encoche sèche". Selon l’Institut de Recherche pour le Développement, cette maladie est liée à la sur-exploitation des arbres (pratique des saignées pour récupérer la sève). Cette maladie constitue une des contraintes majeures pour l’hévéaculture, notamment en Asie, mais aussi au niveau mondial [5].

Quelques mois plus tard, en février 2012, l’état du Kerala s’est officiellement opposé à ces essais, (le Kerala souhaite défendre son statut de zone sans OGM). Quant au Maharashtra, il a formé une commission pour étudier la question dans toutes ses composantes. Elle n’a pas encore rendu ses conclusions.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[3The Hindu, 2 décembre 2010, http://www.thehindu.com/news/cities...