Boutique
Recherche avancée
Information critique & indépendante sur les OGM, les biotechnologies et les semences

FRANCE - La bataille sur les arrétes communaux anti-OGM continue...

Christophe NOISETTE, janvier 2005
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable |

La commune de Tonnay-Boutonne en Charente Maritime, dont le maire Bernard Rochet est vice-président du Conseil Général, a annoncé publiquement qu’il maintenait son arrêté anti-OGM adopté le 14 décembre 2004 malgré la demande de retrait émanant de la sous-préfète de Saint Jean d’Angély (1).
Par aileurs, dans l’affaire des arrêtés anti-OGM des maires de Bax (31) et de Mongeard (31), le commissaire du gouvernement du tribunal administratif de Toulouse a souligné, le 5 janvier 2005, que les autorisations ministérielles ne prenaient pas en compte les circonstances particulières des sites concernés, contrairement au droit communautaire en matière d’essai d’OGM, et l’absence d’enquête sur le terrain et de consultation des autorités locales préalablement à la délivrance de l’autorisation. Le Commissaire a toutefois demandé l’annulation des arrêtés. Le président du tribunal a mis le jugement en délibéré (2).

1, Source Inf’OGM
2, La Dépêche du Midi, 5 janvier 2005


Depuis 1999, Inf'OGM est heureux de proposer une information libre, indépendante, critique et de qualité, gratuitement. Tous nos articles sont sous licence Creative Common. Vous pouvez reprendre et partager les contenus de ce site (sous certaines conditions). Mais un tel site, une telle information ont un coût. Merci de soutenir le projet Inf'OGM en faisant un don.