Recherchez une information

ou par mot clé.



EGYPTE – Un coton transgénique résistant à la sécheresse : promesse ou mirage ?

Eric MEUNIER, 16 décembre 2010
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Une équipe de chercheur de l’Institut public de recherche en génie génétique agricole (AGERI) a publié un article en septembre 2010 sur la mise au point d’un coton transgénique résistant à la sécheresse [1]. Les deux variétés Giza88 et Giza90 ont reçu le gène codant pour l’enzyme S-adenosyl methionine décarboxylase, issue de la levure Saccharomyces cerevisiae, afin de conduire à une accumulation de polyamine (sous forme de spermine [2]) dans les plants de coton. Ces travaux de laboratoire ont été publiés dans la revue égyptienne GM Crops [3]. Ce journal est présenté comme « le premier journal international du genre à comité de relecture à s’intéresser exclusivement aux cultures génétiquement modifiées ». Si elle met en ligne gratuitement les articles scientifiques publiés, cette revue s’illustre également par le fait que son comité éditorial se compose de soixante scientifiques dont neuf représentent des entreprises de biotechnologie (Pioneer, Syngenta, Dupont, Monsanto et Bayer).

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[1« Expression of S-adenosyl methionine decarboxylase gene for polyamine accumulation in Egyptian cotton Giza 88 and Giza 90 », Osama A. Momtaz et al., GM Crops, Vol 1, Issue 4, July/August/September 2010, Pages 257 – 266

[2Les polyamines sont des composés organiques possédant deux ou plusieurs fonctions amine. Parmi ces composés, la spermine agit comme hormone de croissance dans les cellules

[3texte intégral sur : https://www.landesbioscience.com/jo...