Recherchez une information

ou par mot clé.



Bestiaire - Des porcelets multi-transgéniques pour « améliorer » la xénotransplantation

Eric MEUNIER, 24 octobre 2016
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

La xénotransplantation consiste à faire produire par une espèce animale, ici des cochons, des cellules, tissus ou organes qui seront transplantés à une autre espèce animale.

Des porcelets multi-transgéniques pour « améliorer » la xénotransplantation
Beahoh

Selon un article scientifique paru en juin 2016 [1], l’un des principaux problèmes rencontrés est le rejet des transplants, tant par l’espèce qui les produit que par celle qui les reçoit. Pour la production, une « solution » a été trouvée : utiliser des porcelets multi-transgéniques. Multi-transgéniques car de fait, les chercheurs ont inséré plusieurs transgènes dans des cellules de porcelets afin que ces derniers ne rejettent pas les cellules, tissus ou organes qu’ils doivent produire.
La stratégie est complexe : insertion de plusieurs transgènes à laquelle est couplée une inactivation de gènes par Crispr/Cas9 ou nucléases à doigt de zinc. La conclusion des chercheurs est que cette manipulation génétique est arrivée à maturité. Avec tout de même l’annonce que l’ajout d’autres transgènes sera probablement nécessaire...

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[1« Efficient production of multi-modified pigs for xenotransplantation by ‘combineering’, gene stacking and gene editing », K. Fischer et al., Nature, Sci. Rep. 6, 29081, http://www.nature.com/articles/srep29081