Recherchez une information

ou par mot clé.



Kurdistan : l’agriculture, principale victime

BONZI Bénédicte, 21 octobre 2016
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Depuis 1991, le Kurdistan d’Irak possède une forme d’autonomie politique : Bagdad, capitale de l’Irak, lui verse une partie de la rente pétrolière soit environ 17% du budget de l’Irak, qui a pour but la mise en œuvre d’une organisation démocratique dans ce gouvernorat. Mais la restructuration de cette zone, anciennement agraire et prospère, interpelle.

Kurdistan : l'agriculture, principale victime
Bénédicte Bonzi -  l’irrigation une nouvelle façon de bouleverser la culture paysanne, Bahirka, Kurdistan Irakien 6 Août 2014

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 32 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.