Recherchez une information

ou par mot clé.



FRANCE – Occupation d’une usine de Monsanto à Trèbes

BONZI Bénédicte, 20 juillet 2016
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

En solidarité avec les paysan-ne-s et les citoyen-ne-s argentin-e-s qui se battent contre un projet de Monsanto, les Faucheurs volontaires ont occupé, dimanche 18 juillet, une usine de Monsanto à Trèbes, dans les Pyrénées audoises.

FRANCE – Occupation d'une usine de Monsanto à Trèbes
Jacques Dandelot - Les Faucheurs solidaires avec les Argentins en lutte

Alors qu’en Argentine, le blocage du projet de la plus grosse usine de Monsanto, sur le site de Malvinas Argentinas (Córdoba), se poursuit depuis presque trois ans, en France, les faucheurs volontaires ont décidé, en solidarité avec les paysans et les citoyens argentins, d’occuper un des sites de Monsanto, l’usine de Trèbes, dans l’Aude. Un concert sauvage avec pour tête d’affiche HK et les Saltimbanques et la chanteuse argentine Leila, s’est improvisé dans l’enceinte de l’entreprise, où un campement a été installé pour la nuit.

Alors que la préfecture de police a jugé cette action « irrespectueuse » en période de deuil national, les Faucheurs précisent : « comme tout le monde, nous sommes affectés par ce qui s’est passé à Nice le 14 juillet. C’est donc important pour nous de redire, ce soir, que notre mouvement et nos actions ont pour but de dénoncer la violence et d’œuvrer pour la vraie paix, pas celle du dominant !
C’est donc en solidarité avec toutes les victimes de violences, de haine et d’injustice en France et ailleurs dans le monde que nous sommes là pour dénoncer les crimes commis par un système, un système dont Monsanto est un acteur essentiel qu’il est urgent d’arrêter !
 » .

Occupation d'une usine de Monsanto à Trèbes
Au cours de la soirée, des échanges ont eu lieu avec les militants argentins. Des échanges qui témoignent d’une situation injuste. En effet, le gouvernement a décidé de ne pas faire respecter les récentes conclusions d’une enquête publique défavorable à Monsanto, étude qu’il a lui même commandée.
Pour les Faucheurs volontaires, c’est précisément cette absence de réaction des États face à des impacts irréversibles qui justifie l’urgence d’appliquer le principe de précaution et de choisir un modèle agricole sans pesticide, ni brevet sur le vivant. Des valeurs largement réaffirmées au cours de leur Assemblée Générale qui avait lieu en Ariège, les 15 et 16 juillet.
Occupation d'une usine de Monsanto à Trèbes : la police veille

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.