Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM n°89 - Nov. / Déc. 2007

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

Science et OGM : la liberté... de se taire

Le débat sur les PGM fait appel aux données scientifiques et / ou aux paroles d’experts. Ces derniers sont souvent des scientifiques eux-mêmes. Mais prendre des scientifiques pour caution sous-entend bien sûr que tous les scientifiques puissent s’exprimer librement. Aux dires et histoires de certains, cette assurance semble pourtant remise en question. En France, Vélot... viré ! Christian Vélot est enseignant chercheur à l’Institut de Génétique et Microbiologie (IGM) de l’Université d’Orsay. Il (...)

FRANCE : une loi avant le printemps ?

“Je m’engage à ce que la France transpose au Printemps 2008 la directive OGM”. C’est ce qu’a déclaré Nicolas Sarkozy le 25 octobre, à l’issue des négociations du Grenelle. Une semaine auparavant, Jean-Louis Borloo avait parlé d’adopter la loi “à toute vitesse”. Avec une annonce de “gel” des cultures pour le moins floue, la loi est désormais l’enjeu principal de la protection des intérêts des agriculteurs (bio, conventionnels et labellisés), et des consommateurs... Un calendrier serré Nathalie (...)

FRANCE : quelle surveillance des PGM ?

22 000 ha de cultures GM, des importations de semences, de produits alimentaires : autant de domaines à surveiller pour assurer l’absence de PGM non autorisées, l’innocuité de ceux qui le sont (notamment leurs impacts sur l’environnement), le respect de l’étiquetage, etc. La biovigilance Sous l’autorité du ministère de l’Agriculture, la surveillance des cultures de PGM, dite biovigilance, est réalisée par les Services Régionaux de la Protection des Végétaux (SRPV). Un comité provisoire de biovigilance (...)

La bataille des brevets fait rage

Les plantes génétiquement modifiées sont en théorie protégées par des brevets. Un brevet est une garantie de monopole donnée par un Etat sur l’usage d’une “invention”, pour un temps donné. Ainsi un brevet oblige un agriculteur à racheter annuellement sa semence. Or, ressemer le grain récolté est pourtant fondateur de l’agriculture et de sa diversité. Sous tutelle : des paysans... Monsanto a mis en place un important arsenal consacré à la défense de ses brevets : un budget annuel de 10 millions de (...)

Fiche technique - Un moratoire sur les OGM, oui... mais comment ?

Les discussions du Grenelle sur les OGM ont donné lieu à une relative cacophonie autour de la question du moratoire : certains le déclaraient possible, d’autres affirmaient que les contraintes européennes empêchaient de le mettre en œuvre. Le 25 octobre, Nicolas Sarkosy a conclu : “Je souhaite que la culture commerciale des OGM pesticides soit suspendue [...] en attendant les conclusions d’une expertise à conduire par une nouvelle instance qui sera créée avant la fin de l’année”. En Europe, des (...)

Débat contradictoire - L’évaluation scientifique des OGM en débat

Frédéric JACQUEMART Pensez-vous que l’évaluation scientifique des OGM telle que conduite aujourd’hui en France est suffisante ? Il faut préciser que l’actuelle évaluation ne correspond pas aux critères de scientificité. Par exemple, on ne connaît pas dans les dossiers le mode d’expédition des échantillons au laboratoire. Or, c’est une donnée primordiale pour juger de la validité de l’expérience. Et les dossiers d’autorisation sont incomplets : pour un maïs Bt, il ne précise pas la quantité de la toxine émise (...)