Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM Santé et environnement

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

PUSZTAI - Enfin publié dans The Lancet

Le chercheur Arpad Pusztai qui avait signalé les dangers sanitaires de pommes de terre transgéniques - contenant un transgène qui produit une lectine (Galathus nivalis) issue du perce-neige1 - suite à une expérience sur des rats, avait été mis à la retraite anticipée par son employeur, l’Institut de Recherche de Rowett en Ecosse, le 12 août 1998, et la Société Royale avait condamné ses travaux, contenant selon elle "des failles de conception, d’exécution et d’analyse". La prestigieuse revue médicale The (...)

MONARQUE - Le maïs Bt en question

Après le maïs Bt, une nouvelle étude de l’Iowa State University montre que les variétés transgéniques tolérantes aux herbicides pourraient aussi être une menace pour le papillon Monarque. En effet, la facilité d’utiliser des herbicides à large spectre sur les cultures transgéniques "résistantes" pourrait en augmenter dangereusement l’emploi et, par conséquent, provoquer le déclin des plantes adventices, seules sources de nourriture du (...)

THERAPIE GENIQUE - Expérimentation arrêtée après décès

Selon le journal USA Today, un jeune homme de 18 ans est décédé à l’hôpital de l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie le 17 septembre au cours d’une thérapie génique. Il faisait partie d’un groupe de 18 patients traités avec cette thérapie génique approuvée par la Food and Drug Administration (FDA). Le Pr. James Wilson, responsable des essais, a décidé, d’arrêter aussitôt les recherches sur les 17 autres malades en attendant plus de précisions sur les circonstances de ce (...)

GRANDE-BRETAGNE - Pomme de terre fluorescente

A l’université d’Edimbourg, des chercheurs ont mis au point une pomme de terre qui se mettrait, grâce à un gène de fluorescence issu de la méduse, à luire lorsqu’elle a besoin d’eau ou d’engrais. Cette plante, si elle est un jour autorisée, ne serait prête à la consommation que dans 6 ans.

MONSANTO - Du plastique de plante

Kenneth J. Gruys et ses collègues, chercheurs à Monsanto, ont créé deux plantes génétiquement modifiées capables de produire dans leurs cellules des copolymères biodégradables. Pour cela, ils ont dû intégrer quatre gènes différents aux génomes d’Arabidopsis thaliana et de Brassica napus (colza) afin de recréer la chaîne complète de fabrication du copolymère à l’intérieur même des cellules végétales. Ces plantes-usines ont des rendements très faibles et le plastique est difficile à (...)