Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM Recherche & Environnement

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

ALLEMAGNE - Maïs Bt et quantité de toxine

Selon Greenpeace Allemagne, “les quantités de toxines produites par le maïs transgénique Monsanto Mon810, varient de manière considérable et inattendue entre les épis et au cours du temps”. Cette conclusion est issue d’analyses de 600 échantillons prélevés au champ, en Allemagne et en Espagne. Ainsi, dans un même champ, la quantité de protéine insecticide produite par la PGM varierait d’une plante à l’autre, d’un facteur de 1 à 100. Greenpeace précise que ces concentrations sont différentes de celles (...)

ALLEMAGNE - Plantes femelles ou mâles, héritage différent

Des chercheurs de l’Institut de recherche en physiologie végétale Max Planck ont découvert que les plantes mâles et femelles ne transmettent pas le même patrimoine génétique à leur descendance [1]. Ainsi, à la différence des plantes femelles, les plantes mâles ne transmettent, via le pollen, que le patrimoine génétique contenu dans le noyau et non celui contenu dans un organe de leur cellule, les chloroplastes. En conséquence, en modifiant par transgénèse seulement l’ADN des chloroplastes des plantes (...)

ETATS-UNIS - Transmission de la résistance au glyphosate

La résistance aux herbicides à base de glyphosate peut se transmettre d’une espèce de plantes adventices (“mauvaises herbes”) à une autre, via le flux de gènes, selon des chercheurs de l’Université d’État de l’Iowa et Delaware [1]. Les taux d’hybridation et de transfert de la résistance aux herbicides entre les espèces C. canadensis et C. ramosissima montrent qu’environ 3% des ovules d’une espèce sont fécondés par le pollen de l’autre espèce et produisent des semences viables. Ces hybrides interspécifiques (...)

CANADA - Controverse sur l’évaluation d’un orge allégé en phytate

Le Centre de Développement des Cultures de l’Université du Saskatchewan a développé un orge, baptisée HB379, contenant de faibles doses de phytates. Les phytates sont des composants phosphorés des plantes qui ne sont pas digérables par les animaux d’élevage. Afin que ces derniers disposent de suffisamment de phosphore dans leur alimentation, les industriels doivent donc préalablement traiter l’orge avec une enzyme, appelée phytase, dont le rôle sera de dégrader ces phytates et donc relarguer le (...)

NOUVELLE-ZÉLANDE - Les PGM ne tiennent pas leurs promesses

Selon le Dr Elvira Dommisse, les cultures transgéniques n’ont pas tenu leurs promesses et les cultures conventionnelles devraient bénéficier de plus d’investissements. Ancienne chercheuse au Département “Cultures et Alimentation” de l’Institut Crown, elle a réagi aux demandes d’autorisations d’essais en champ de brocoli, chou, chou-fleur et chou frisé transgéniques déposées par l’Institut Crow. Selon elle, les scientifiques sont obligés de développer des lignées transgéniques viables commercialement. “La (...)

AUSTRALIE - Les repousses GM, vecteurs d’une maladie du coton

Le Centre de Recherche des Communautés Cotonnières indique que la maladie du sommet du coton en grappe (cotton bunchy top - CBT) s’étend dans la région du Queensland et surtout, qu’elle apparaît avec plus de netteté dans les champs ayant connu des cultures de coton transgéniques Roundup Ready [1]. Cette maladie est normalement maîtrisée par contrôle des repousses de coton grâce à des herbicides ou des rotations de cultures. Les herbicides couramment utilisés pour éliminer les repousses sont ceux à base (...)

ARGENTINE - Des vaches GM produisent de l’insuline

L’entreprise argentine Biosidus a annoncé que quatre vaches transgéniques possédant dans leur patrimoine génétique le gène de l’insuline humaine et donc produisant du lait contenant de l’insuline, sont nées en Argentine [1]. L’entreprise espère donner naissance d’ici trois ans à un taureau transgénique ayant le même patrimoine génétique que ces quatre vaches afin de perpétuer la race. Aucune information n’a été communiquée par l’entreprise quant à une évaluation à venir de la santé des vaches transgéniques ni (...)

BRESIL – Essais d’eucalyptus transgéniques autorisés

L’entreprise internationale ArborGen et l’entreprise brésilienne International Paper do Brasil LTDA ont toutes les deux obtenu des autorisations de mise en culture expérimentale d’eucalyptus génétiquement modifiés pour produire moins de lignine [1]. La modification effectuée porte sur le gène contrôlant la production de lignine par l’arbre. Ce gène est extrait, modifié par mutagénèse puis réinséré dans des cellules germinatives de la plante. Cette innovation devrait permettre d’alléger les traitements (...)