Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM Recherche & Environnement

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

UE - Des médicaments issus de chèvres transgéniques refusés puis autorisés

La Commission européenne a validé, le 28 juillet 2006, la première autorisation de commercialisation d’un médicament issu du lait de chèvres transgéniques (Cf. Inf’OGM 76).
Nommé Atryn, ce médicament mis au point par GTC Biotherapeutics, est commercialisé par Genzyme Europe. Classiquement, l’antithrombine alfa est une protéine extraite du plasma humain. Démarrée en janvier 2004, la procédure d’autorisation s’est d’abord conclue par une réponse négative en février 2006 de l’Agence européenne du (...)

FRANCE - Monsanto et Biogemma se retirent

Suite aux destructions de cet été, Monsanto France a déclaré le 17 juillet ne pas vouloir conduire d’autres essais en champs en France en vue de collecter des données pour les dossiers de demandes d’autorisations. Ces demandes d’autorisation commerciales seront toujours effectuées mais avec des données scientifiques issues d’essais conduits ailleurs. Ce dernier point reste dépendant de la décision du Ministère de l’Agriculture, les essais en champs étant nécessairement à conduire dans les conditions (...)

CHINE - Coton transgénique : pas meilleur pour l’environnement

Une étude réalisée par l’Institut Cornell [1], auprès de 481 cultivateurs de coton en Chine montre qu’après trois ans de culture de coton transgénique Bt, les agriculteurs consomment autant d’insecticides que pour des cultures conventionnelles. Au cours des trois premières années de culture, les cultivateurs avaient diminué de 70% leur consommation d’insecticides et gagné un tiers de plus que les cultivateurs de coton conventionnel. Mais après ces trois ans, le rapport commence à s’inverser, et au final, (...)

INDE - Coton Bt et brebis

Suite à l’action du Centre pour une Agriculture Durable (CSA, cf. Inf’OGM n°77), le Comité indien d’Approbation du Génie Génétique (GEAC) a rejeté l’hypothèse que la mort des brebis soit due à leur consommation de résidus de coton Bt [1]. Le GEAC précise que l’autorisation avait été donnée notamment sur la base d’études sur vaches et poissons montrant l’absence de toxicité. Le Comité d’évaluation des modifications génétiques a cependant décidé d’inclure dans les études de biosécurité, avant autorisation, des (...)

BRESIL - Chevreaux transgéniques

Lors de la réunion annuelle de la Société Brésilienne pour le Progrès de la Science (SBPC), le vétérinaire V.J. de Figuereido Freitas du Laboratoire de Physiologie et de Contrôle de la Reproduction (Université de l’Etat du Ceara, UECE) a présenté ses premiers chevreaux transgéniques. Ces animaux produisent du lait contenant la protéine immunostimulante MesH, utilisée pour traiter les patients immunodéficients. En juillet, dix cabris de la race Saanen sont nés. D’après le responsable de recherche, ce (...)

ETATS-UNIS - L’EPA critiqué de l’intérieur

Neuf syndicats, qui représentent 9000 employés de l’Agence états-unienne de Protection de l’Environnement (EPA) - sur 18 000 - ont écrit au Directeur de l’agence, S. Johnson, en mai 2006, pour dénoncer que les intérêts des industries phytosanitaires avaient pris le pas sur la mission de l’agence de protéger la santé publique. Cette lettre explique que, suite aux pressions de l’industrie, “l’intégrité de la science sur laquelle l’agence repose pour ses prises de décisions, est compromise” [1]. Ces mêmes (...)

NOUVELLE-ZELANDE - Le système d’autorisation critiqué

Deux chercheurs de l’Université de Canterbury se sont déclarés alarmés par l’évolution récente du processus d’évaluation des aliments transgéniques [1]. Alors que de nombreuses lacunes existent toujours sur l’étude des effets des PGM sur la santé, le Dr. V. Metcalf reproche, d’une part, que les analyses de biosécurité ne soient pas conduites par l’organe d’évaluation mais par le demandeur de l’autorisation et, d’autre part, que les aliments transgéniques soient considérés comme sans risque tant que le (...)

FRANCE - Maïs population et ruches contaminés

Dans le cadre du débat sur la coexistence, un collectif d’agriculteurs du Civam Agrobio 47, associé à la Confédération paysanne, au Comité vigilance OGM 47, aux professionnels apicoles et au Réseau Semences Paysannes, a décidé de profiter de la mise en place d’une parcelle commerciale de maïs GM en France pour étudier l’ampleur du phénomène de contamination sur les parcelles voisines. A cette fin, trois parcelles ont été ensemencées avec un mélange de maïs dit “population”, à côté du champ de maïs GM, (...)