Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM Recherche & Environnement

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

UE - Une nouvelle directrice à l’EFSA

La nouvelle directrice de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), Catherine Geslain-Lanéelle, également directrice régionale de l’Agriculture et de la Forêt d’Ile de France et ancienne directrice de la Direction Générale de l’Alimentation au Ministère français de l’Agriculture, a souligné sa volonté d’améliorer le délicat travail de communication sur les risques et de promouvoir “une forme de pédagogie” sur la sécurité alimentaire ; de renforcer l’organisation interne, la réactivité et la fiabilité (...)

Virus végétaux dans nos intestins

L’équipe du Pr. Lum, de l’Institut du Génome de Singapour, a mis en évidence la présence de nombreux virus d’origine végétale dans les intestins humains [1]. Selon les chercheurs, ce résultat laisse supposer une possibilité de cycle de transmission virale des végétaux à l’homme et réciproquement, certains de ces virus survivant à leur passage dans le système gastro-entérique de l’homme. Interrogé par Inf’OGM, le Pr. Lum nous a confirmé ne pas encore savoir si les virus présents se répliquent ou non. D’après (...)

Transgenèse et mutations

Dans un article publié dans la revue “Journal of Biomedecine and Biotechnology”, l’équipe du Pr. Steinbrecher de l’organisation EcoNexus, affirme, suite à un travail bibliographique, que l’insertion d’un transgène dans le génome d’une plante est rarement un acte précis. Les scientifiques ont observé que suite à cette insertion, effectuée par transformation de la plante à l’aide de l’ADN transgénique, des mutations du génome sont très souvent observées. Ces mutations sont soit des délétions (disparition d’un (...)

De plus grosses récoltes avec l’agriculture durable

Une équipe internationale de scientifiques de l’Université d’Essex (Royaume-Uni), l’Institut International de Gestion de l’Eau (Sri Lanka), l’Université de Kasetsart (Thaïlande), le Centre International d’Amélioration du Maïs et du Blé (Mexique) et l’Académie chinoise des Sciences vient de publier les résultats d’une analyse de projets d’agriculture durable. Portant sur 286 projets qui sont conduits dans 57 pays depuis la première moitié des années 90, les techniques utilisées étaient entre autres : gestion (...)

ETATS-UNIS - Blé transgénique

Le 5 février 2006, les participants du comité états-unien des Entreprises de Biotechnologie, ont, pour la première fois, parlé d’une seule voix pour demander la commercialisation du blé transgénique. Cette réunion rassemblait l’Association Nationale des Cultivateurs de Blé (NAWG), l’organisation de développement de marchés qui représente le secteur du blé américain (USW) et le Comité pour l’Education et le Commerce d’Exportation du Blé (WETEC). Auparavant, l’USW se montrait réfractaire à la commercialisation (...)

ALLEMAGNE - Maïs riche en fer ?

Un projet [1] est conduit sur le maïs par l’équipe du Dr. E. Stoger de l’Institut de Biotechnologie Moléculaire de l’Université d’Aachen en Allemagne, afin que cette plante soit riche en fer. A cette fin, les scientifiques ont inséré dans le génome du maïs deux gènes provenant du soja et du champignon Aspergillus niger dont le rôle est de faire capter par la plante le fer présent dans le sol. Des études sur les effets secondaires éventuels de cette modification seraient prévues dans le (...)

AFRIQUE DU SUD - Le projet “Supersorgho”

Le Conseil pour une Recherche Scientifique et Industrielle (CSIR) participe à un projet de 14,3 millions d’euro pour développer un sorgho transgénique [1] afin d’en enrichir la teneur en vitamines (A et E) et en fer, zinc et acides aminés essentiels. Les travaux sont coordonnés par l’ONG Africa Harvest Biotech Foundation International basée au Kenya, et financés, dans le cadre du Grand Challenges in Global Health Initiative, par la fondation Bill & Melinda Gates, le Wellcome Trust et l’Institut (...)