Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM Actu n°21, juin 2009

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

CNC : un pas vers l’étiquetage « sans OGM » des produits animaux

Le Conseil national de la consommation (CNC) a finalement rendu un avis « relatif à la valorisation des filières n’utilisant pas d’OGM ». Ainsi, le 27 mai 2009, le CNC annonçait qu’il était favorable à ce que certains produits (viande, œuf, poisson) issus d’animaux nourris sans OGM, puissent porter une étiquette mettant en valeur cette absence d’OGM. Le CNC précise que cet étiquetage « doit rester volontaire, et ne saurait constituer une condition d’accès au marché. Une telle valorisation ne doit pas être (...)

Plantes mutées : la société civile s’invite sur les essais en champs du Cetiom

Le 20 mai 2009 se rencontraient à Bollène (84) des représentants du Centre technique interprofessionnel des oléagineux métropolitains (Cetiom) et des représentants d’organisations mobilisées sur les PGM et le débat naissant des plantes mutées (dont la Confédération paysanne, le Collectif Vaucluse, les Faucheurs Volontaires, ATTAC, le GIET, les Amis de la Terre et l’Union Nationale de l’Apiculture Française). L’objet de la rencontre était, pour les organisations, d’obtenir des informations sur des essais de (...)

OGM : Le Haut conseil sur les biotechnologies : un démarrage contesté

Le 12 mai 2009 s’est tenue la première réunion du Haut conseil sur les biotechnologies (HCB). Telle que définie par l’article L. 531-3 du Code de l’environnement, le HCB a pour mission d’éclairer le gouvernement sur toutes questions intéressant les organismes génétiquement modifiés ou toute autre biotechnologie, de formuler des avis en matière d’évaluation des risques pour l’environnement et la santé publique que peuvent présenter l’utilisation confinée ou la dissémination volontaire des organismes (...)

UE – Quelles autorisations de PGM, pour quel usage ?

Que ce soit pour des premières autorisations commerciales, des renouvellements d’autorisation ou encore des essais en champs, plusieurs dossiers sont en cours de traitement à l’Union européenne. Inf’OGM fait le point sur le nombre de ces dossiers, dont les détails précis sont en ligne sur le site Inf’OGM .
Procédure en vue d’une commercialisation au 18 mai 2009
59 PGM font actuellement l’objet d’une demande d’autorisation commerciale pour la culture, la production, l’importation, la transformation, (...)

ALLEMAGNE – Les PGM coûtent cher aux agriculteurs

La Fédération allemande de Producteurs d’Aliments Bio explique dans un rapport récemment publié [1] que l’utilisation du génie génétique en agriculture n’amène pas de bénéfices économiques mais plutôt des coûts extrêmement élevés tout le long de la filière alimentaire. Parmi les raisons avancées se trouvent : des prix d’achat de semences GM élevés, les précautions à prendre pour éviter l’apparition de résistances aux champs, la séparation des filières, la conduite des analyses et le coût des contaminations. Pour (...)

ALLEMAGNE – L’étiquetage « sans génie génétique » plébiscité pour les produits animaux

Pour l’anniversaire de la loi allemande qui permet l’étiquetage volontaire et positif des aliments produits sans le recours au génie génétique, BOLW, une association allemande de promotion de l’agriculture biologique, a commandé un sondage sur les attentes des citoyens allemands en matière d’étiquetage. Deux questions ont été posées à 1002 allemands par l’institut Forsa . 78% des sondés jugent raisonnable l’étiquetage « sans génie génétique » (« ohne Gentechnik ») pour les produits issus d’animaux non (...)

ALLEMAGNE – La ministre de l’Agriculture contrainte à autoriser un essai de pomme de terre GM

La décision de la ministre de l’Agriculture, Ilse Aigner, d’interdire la culture du maïs Mon810, a semé un doute sur le devenir des essais en champs de pomme de terre transgénique Amflora. BASF, l’entreprise en charge de ces essais, avait aussitôt prévenu la ministre qu’une interdiction des essais serait néfaste à la place de l’Allemagne dans la recherche.
La pression est montée d’un cran, suite à l’intervention, le 22 avril 2009, du porte-parole de l’Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU, le parti de (...)

BELGIQUE – Feu vert pour l’essai de peupliers transgéniques

La ministre flamande de la Science et de l’Innovation, Patricia Ceysens, du VLD (parti Open Vlaamse Liberalen en Democraten, Libéraux et démocrates flamands) a planté, le 6 mai 2009, le premier peuplier génétiquement modifié à Zwijnaarde, près de Gand. Il s’agit d’un essai en champ obtenu par le Vlaams Instituut voor Biotechnologie (VIB) qui comporte, en tout, 448 peupliers. Ces arbres sont répartis sur deux lignes de 120 arbres transgéniques chacune, entourées par des peupliers non modifiés. Les (...)

LETTONIE - Vers l’interdiction du maïs GM Mon810 ?

Le Conseil de surveillance des OGM de Lettonie, organe en charge de l’évaluation des PGM, a déclaré, lors de sa réunion du 15 mai 2009 [1], qu’il soutenait une proposition d’interdiction de la culture des plantes transgéniques sur son territoire, et plus particulièrement celle du maïs Mon810, seule PGM à être autorisée dans l’UE. Cependant, le gouvernement ne prendra pas de décision dans l’immédiat. Il attend la publication d’un nouveau rapport sur les OGM, le 1er juin 2009.
Tous les ans, le Conseil de (...)

SUEDE - Jämtland : premier comté suédois « sans OGM »

Le 22 avril 2009, le Jämtland est devenu le premier comté suédois officiellement « sans OGM » . En effet, le Conseil du Comté du Jämtland a voté une telle motion, présentée par Bogna Wojtkiewicz Adolfsson (du Parti du Centre). Dans la motion, on trouve aussi l’engagement du Conseil du Comté d’informer largement sur les OGM, et de partager les connaissances sur la question, afin d’être sûr que l’agriculture et la nourriture dans le Jämtland soient exemptes d’OGM. Le Conseil s’engage aussi à s’assurer (...)

VATICAN – Schizophrénie sur le dossier OGM

Le Pape Benoît XVI, devant le Synode des Évêques africains, a explicitement critiqué les OGM et les entreprises multinationales comme responsables de l’appauvrissement des pays en développement. Il a en effet déclaré : « La campagne de semences d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), qui prétend assurer la sécurité alimentaire, ne doit pas faire ignorer les vrais problèmes des agriculteurs : le manque de terre arable, d’eau, d’énergie, d’accès au crédit, de formation agricole, de marchés locaux, (...)

Inf’OGM pousse la FAO à actualiser ses données sur les recherches en biotechnologie

L’Organisation mondiale pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) conduit depuis 2002 une étude des programmes de recherche et ressources nationales dans le domaine de l’amélioration des plantes . Mais les données mises en ligne en 2008 n’ont pas été mises à jour. Selon Elcio P. Guimaraes, responsable du programme interrogé par Inf’OGM, « la mise à jour des données n’est malheureusement pas possible, ce travail nécessitant plus de ressources que ce dont dispose le programme ». Outre cette lacune, (...)

Tentative de force pour du blé GM

Une position commune de neuf associations états-uniennes, canadiennes et australiennes de producteurs de blé relance le débat sur le blé transgénique. Dans un communiqué de presse, daté du 14 mai 2009, ces associations annoncent qu’elles vont désormais travailler à obtenir des autorisations synchrones pour les blés disposant de caractéristiques obtenues par l’utilisation de biotechnologie . On peut anticiper que des blés GM, mutants ou autres seront concernés. Information double donc : d’une part des (...)

AFRIQUE du SUD – Pétition pour une expertise indépendante

Suite à un bug technologique, qui a rendu trois variétés (Mon810, NK603 et Mon810 x NK603) de maïs transgéniques non fertiles, en Afrique du Sud [1], plusieurs associations d’Afrique du Sud ont lancé une pétition [2] pour soutenir une enquête indépendante et scientifique sur cet échec agronomique et l’établissement d’un panel de surveillance indépendant. L’autorité nationale en charge de la biosécurité n’a pas communiqué sur cet accident. Les responsables de la pétition s’interrogent : cette Autorité « (...)

ETATS-UNIS – Décision de justice : pas de PGM dans les zones protégées

Pour le juge fédéral de l’Etat du Delaware, Gregory Sleet, l’Agence états-unienne pour la pêche et la vie sauvage (AFW) n’aurait pas dû autoriser les cultures de PGM dans les zones nationales protégées. Il a donc ordonné leur interdiction tant que des études d’impact environnemental n’auront pas été conduites et analysées . Car le juge note qu’aucune étude n’a été conduite avant autorisation pour déterminer la compatibilité entre les cultures de PGM, en l’occurrence soja et maïs, et la conservation des espèces (...)

ETATS-UNIS - Le jardin bio de la Maison-Blanche : critiqué par les entreprises, il fournit les cadeaux diplomatiques

En 2009, la filiale étasunienne de Crop Life , Mid America CropLife Association (MACA), qui représente les grandes entreprises des pesticides et des OGM, a écrit à Michelle Obama, la femme du Président des États-Unis, pour protester contre la communication qu’elle a faite autour de son potager bio . La MACA craint qu’une telle déclaration de la First Lady « ne donne aux consommateurs une mauvaise image de l’agriculture "conventionnelle" » dont les produits, affirme la MACA, sont « sains, savoureux et (...)

ETATS-UNIS – OGM et pays en développement : bras de fer entre le gouvernement et la société civile

Les sénateurs Bob Casey (démocrate) et Dick Lugar (républicain) viennent d’introduire un projet de loi intitulé « Global Food Security Act » (SB 384) . Ce projet de loi vise à augmenter les subventions à la recherche agricole dans les pays en développement. Mais, pour les deux sénateurs, les subventions doivent inclure le soutien aux développement du génie génétique. Ce projet de loi est dénoncé par plusieurs associations et une cyber action vient d’être lancée . Pour les signataires, les OGM, vendus comme (...)

BRESIL – Un institut public et des producteurs contre le riz LL de Bayer

Alors même que la commission technique nationale de biosécurité étudie la demande d’autorisation d’un riz transgénique LL de Bayer, tolérant des herbicides à base de glufosinate d’ammonium, l’Institut national de recherche en agriculture (EMBRAPA) a fait part de son opinion sur cette PGM. Pour l’EMBRAPA, cette plante représente « une menace pour la sécurité alimentaire au Brésil » et « le riz transgénique deviendra dominant avec l’utilisation de cet herbicide [glufosinate d’ammonium] et pourrait mettre en (...)

INDE – Un laboratoire public pour analyser les PGM ?

La Cour suprême indienne vient à nouveau de prendre position sur le dossier des PGM. Et cette fois, elle a abordé un sujet qui est l’objet de nombreuses revendications par ceux qui questionnent les PGM : la conduite des analyses des PGM avant autorisation par un laboratoire public plutôt que par les entreprises . Faisant suite à l’envoi de deux pétitions par Gene Campaign d’une part et Aruna Rodrigues (consultante en économie) d’autre part, la Cour suprême a considéré que le gouvernement était en (...)

INDE – Arrestation d’agriculteurs protestant contre les PGM

Une manifestation d’opposants aux PGM organisée à l’Université agricole du Tamil Nadu s’est terminée par l’arrestation de plusieurs membres d’organisations agricoles diverses (entre 70 et 150 selon les media) [1]. Les manifestants, regroupés dans « l’Alliance pour une Alimentation Saine » réclamaient la destruction immédiate d’essais en champs de maïs Bt, qui seraient menés sur les terrains de l’Université par Monsanto selon S. Vellaiyan, Président de la Fédération des Associations des commerçants du Tamil (...)

Le glyphosate a des impacts sur le soja modifié pour le tolérer !

« Cette étude démontre de potentiels effets secondaires négatifs du glyphosate sur la croissance et le taux de micronutriments (Manganèse, Zinc) de plants de soja génétiquement modifiés pour tolérer le glyphosate ». Cette phrase est l’introduction d’une étude publiée en 2008 par le Dr. Bott et ses collègues de l’Université de Hohenheim, à Stuttgart (Allemagne) . Dans des conditions hors sol, c’est à dire dans des conditions où les plants sont mis en culture dans des milieux alimentés en composants (...)

200 000 riz mutés sont disponibles... pour la recherche !

Le Consortium international de génomique fonctionnelle du riz annonce que 200 000 lignées de riz mutées sont à l’heure actuelle à la disposition du monde scientifique. L’objectif est que ces lignées servent à des recherches visant à déterminer la fonction d’environ 57 000 gènes du riz . Pour constituer cette collection, la moitié des gènes fonctionnels connus dans le génome du riz ont été mutés soit par insertion – mais par un mécanisme différent de la transgénèse ! - soit par utilisation d’agents chimiques (...)