Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM Actions citoyennes

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

France - Un site de Monsanto occupé

Le 13 avril 2006, 80 militants de Greenpeace, de la Confédération paysanne et des Faucheurs volontaires ont investi un des sites de production de semences de Monsanto, situé à Trèbes (Aude). A l’issue de l’action, la direction du site a reconnu que des semences de maïs auraient bien été produites en France en 2005. Cette récolte aurait été écoulée en Espagne et réintroduite en France pour des semis en 2006. Fin 2005, le vice-président de Monsanto annonçait à ses actionnaires son intention de planter des (...)

ESPAGNE - Un champ bio contaminé et détruit par l’agriculteur

Le 26 février 2006, à Albons, un village du Nord de la Catalogne, une cinquantaine de personnes ont fauché un champ de maïs biologique contaminé et brûlé les quatre tonnes de maïs afin de protester contre la situation des paysans bio de Catalogne’’. Enric Navarro avait planté des semences de maïs certifiées bio il y a deux ans. Au moment de la récolte, l’organisme de certification de production biologique, le CCPAE (Consell Català de la Producció Agrària Ecològica) a analysé la récolte et aucune trace (...)

Le projet de loi sur les OGM contesté de toutes parts

Le projet de loi (cf. Inf’OGM n°72, A quelle sauce seront mangés les OGM ?) qui devrait passer à l’Assemblée nationale en juin, est vivement critiqué. D’une part la CLCV (Consommation Logement et Cadre de Vie) réclame le “droit à une information fiable et loyale sur la présence d’OGM” et donc “la mise en place de filières réellement séparées, de l’amont à l’aval, leur garantira la possibilité d’un réel choix”. La CLVC rappelle que l’étiquetage repose in fine sur les autocontrôles réalisés par les opérateurs, (...)

PEROU - Non au brevet sur Terminator

Dans une lettre ouverte à Syngenta, 40 organisations indigènes et paysannes du Pérou, berceau génétique de la pomme de terre, ont demandé que cette entreprise abandonne publiquement son brevet (US Patent 6,700,039) sur la technologie Terminator pour contrôler les germes des pommes de terre, considérant que cette technologie menace directement plus de 3000 variétés de pommes de terre disponibles dans la région et mine les efforts pour réduire la (...)

FRANCE - Les faucheurs bientôt fauchés ?

Le 31 mars au matin, un huissier de justice a signifié à Noël Mamère, député (Verts) de Gironde et maire de Bègles, la saisie-attribution conservatoire de ses comptes bancaires personnels et de celui de sa femme. La société Pioneer Génétique réclame à Noël Mamère 63 000 euro de dommages et intérêts et 5 000 euro de frais de justice. Cette somme avait été accordée, le 15 novembre 2005, par la Cour d’appel de Toulouse. Les avocats s’étaient pourvus en cassation. “C’est contraire à la tradition judiciaire, tonne (...)