Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM ACTU n°22, juillet 2009

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

OGM - L’AESA rend un avis favorable au renouvellement du maïs Mon810

Le 30 juin 2009, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA), chargée, au niveau européen, de l’évaluation « scientifique » des OGM, a rendu public un avis favorable au renouvellement du maïs Mon810, la seule plante transgénique cultivée sur le territoire européen. Ce maïs insecticide (Bt), produit par l’entreprise Monsanto, émet une toxine insecticide contre la pyrale, un des ravageurs du maïs. Pour les experts de l’AESA, "le maïs 810 est aussi sain que la variété conventionnelle quant aux risques (...)

Les Fermiers de Loué étiquettent « sans OGM »

Le 23 juin 2009, les Fermers de Loué annonçaient les premiers produits animaux étiquetés « nourris sans utilisation d’OGM » . Le président des Fermiers de Loué, Alain Allinant, a inauguré ces premières étiquettes dans un centre Leclerc, à Allonnes près du Mans. Cette initiative fait suite à l’avis favorable émis par le Conseil national de la consommation (CNC) (cf. Inf’OGM ACTU n°21, juin 2009, CNC : un pas vers l’étiquetage « sans OGM » des produits animaux) pour l’étiquetage positif des produits issus (...)

FRANCE - Les élus régulent, les lobbyistes s’adaptent

L’activité de lobbying est actuellement l’objet d’une campagne citoyenne pour mieux l’encadrer à l’échelle européenne et française. Sans doute pas un hasard donc si le parlement français projette également de la réglementer. Elle se retrouve sur le devant de la scène suite à la révélation d’un document présentant la stratégie en France des cabinets de lobbying pour s’adapter à la future loi. Peu connus alors même qu’ils discutent très régulièrement avec les élus pour présenter le point de vue des entreprises sur (...)

FRANCE - Vers une plus grande transparence des effets sur la santé des OGM ?

Le Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique [1] avait saisi le Conseil d’Etat d’un recours dirigé contre le décret du 19 mars 2007 relatif aux OGM [2]. Le rapporteur public (anciennement le Commissaire au gouvernement) a rendu ses conclusions le 24 juin 2009. Il a ainsi « proposé qu’il soit entièrement fait droit à la demande du CRIIGEN à compter du 1er janvier 2010. Il a en effet reconnu que l’obligation d’information du public n’était pas satisfaite par ce texte, en (...)

Vers une certification « sans OGM » pour la viande limousine

Les acteurs (éleveurs, abatteurs et points de vente) de la filière Label Rouge Limousine, Blason Prestige, regroupés au sein du GIE Proralim, ont décidé d’aller vers des productions garanties sans OGM. « Depuis le début de l’année [2009, ndlr], plus de la moitié des animaux livrés par les producteurs du GIE étaient certifiés en alimentation sans OGM », a déclaré Joseph Collet, éleveur à Loudéac et président du GIE, lors de l’assemblée générale le 8 juin à Pontivy. Le contrôle de cette garantie non OGM sera (...)

FOUGERES - Vers des cantines sans OGM

Dans le cadre de la démarche « Qualité de vie et santé par l’alimentation », le 25 juin 2009, le conseil de Fougères a voté une délibération pour l’exclusion des denrées alimentaires étiquetées OGM, dans la restauration municipale. Interrogée par Inf’OGM, Agnès Denis, conseillière municipal, nous précise que « la délibération vient confirmer ce qui se faisait déjà ». Concrètement, il s’agit pour la municipalité d’exclure les denrées alimentaires étiquetées « contenant des Organismes génétiquement modifiés (OGM) ». (...)

SERBIE - Une loi interdit la culture commerciale des OGM

Le 29 mai 2009, le parlement de la République serbe a adopté une loi sur les OGM qui interdit la culture commerciale des « organismes vivants modifiés » (terme issu du Protocole de Cartagena) et la vente de ces produits ainsi que de leurs dérivés. Le rapport de l’USDA, publié le 6 juin 2009 qui rend compte de cette interdiction précise que « l’importation serbe de tourteau de soja (issu de soja Roundup Ready) pour l’alimentation du bétail n’est plus possible ». Cette loi régule aussi les (...)

Monsanto licencie

Le 24 juin, dans un communiqué de presse, Monsanto a annoncé un plan de restructuration qui concernera 900 emplois, répartis au niveau mondial. « Cette réduction variera selon les pays et concernera moins de 4% des effectifs mondiaux de l’entreprise ». Le communiqué précise que ce plan de restructuration nécessitera une charge exceptionnelle estimée entre $350 millions et $400 millions. « Les actions annoncées aujourd’hui vont permettre à notre entreprise de mieux s’adapter au contexte économique (...)

FRANCE - Encore une année sans OGM cultivés ?

La sénatrice socialiste Christiane Demontès a posé une question, le 26 févier 2009, à l’attention de M. le ministre de l’Ecologie à propos du devenir de la clause de sauvegarde prise par la France à l’encontre du maïs Mon810. Elle souhaite que le gouvernement français ne prenne aucune décision de levée de la clause de sauvegarde tant que les procédures d’évaluation des OGM ne sont pas intégralement revues. Elle souligne que cela n’est toujours pas le cas. A cela, le ministre a répondu que la France « (...)

UE – Combien de variétés de maïs GM Mon810 sont-elles commercialisées ?

Dans le suivi du dossier des PGM, il est assez aisé de connaître les plantes sujettes à modifications (maïs, soja, coton...), ainsi que les modifications présentes dans les plantes et leur nom commercial (Mon810, NK603, Bt11...). Mais il est plus difficile de connaître, en bout de course, les variétés disponibles commercialement. Car pour une PGM comme le maïs Mon810, savoir qu’il s’agit d’un maïs portant l’évènement Mon810 ne renseigne pas sur les variétés de maïs disposant de cet événement et (...)

UE – Un mathématicien confirme : « Les évaluations sanitaires ne sont pas satisfaisantes ! »

Dans la bataille pour des analyses de toxicologie sur davantage de rats pendant une période plus longue, le Pr. Gilles-Eric Séralini, qui s’est déjà plusieurs fois exprimé sur le sujet , vient d’être rejoint par un autre scientifique de poids, Marc Lavielle, seul mathématicien nommé au Conseil scientifique du Haut conseil sur les biotechnologies (HCB). Si pour lui, le nombre de rats utilisés lors des analyses de toxicologie de telle ou telle PGM est trop faible et la durée des expériences trop courte, (...)

UE – Quatorze Etats membres défendent le droit d’interdire les cultures de PGM

L’AFP a dévoilé, le 19 juin 2009, que onze pays de l’UE avaient rédigé une lettre ouverte à la Commission européenne pour réclamer la possibilité d’interdire la culture des plantes transgéniques sur leur territoire. Ces Etats membres souhaitent que cette possibilité soit discutée lors du prochain conseil des ministres de l’Environnement le 25 juin à Luxembourg. Cette lettre est un large soutien à la proposition des Pays-Bas qui avaient déjà proposé, le 13 mars 2009, « au Conseil européen des ministres de (...)

UE - Les scientifiques sont formels : la coexistence GM et non GM n’est guère possible en Europe

Co-Extra est un programme de recherche européen sur la coexistence des plantes GM et non GM. Il a débuté en avril 2005 et finira en septembre 2009. Du 3 au 5 juin, à Paris, a eu lieu le colloque de restitution des résultats de ce programme de travail. Le 5 juin était une journée ouverte au public, organisée au Sénat, selon la volonté d’Yves Bertheau, coordinateur du projet, pour qui il est important de débattre, ouvertement et publiquement, de ce programme qui a coûté la somme de 22 millions d’euros (...)

ALLEMAGNE – Aucun effet du maïs Mon810 sur les vaches ?

Le ministère bavarois de l’Agriculture a rendu publics, le 25 mars 2009, les résultats d’une étude scientifique, menée par l’Université technique de Munich, selon laquelle le maïs Mon810 n’a pas d’effet sur la santé de vaches le consommant ainsi que sur leur production de lait . Par ailleurs, aucun ADN transgénique n’a été retrouvé dans le lait des vaches. Le protocole a consisté en l’utilisation de deux groupes de 18 vaches. Dans l’un, les vaches furent nourries avec du maïs Mon810 durant 25 mois alors que (...)

MACEDOINE - Une nouvelle zone sans OGM : Vasilevo

Le 11 mai 2009, en République de Macédoine, une nouvelle municipalité s’est déclarée « zone sans OGM » : Vasilevo [1]. Il s’agit d’une région située à l’est de la République, qui possède encore une agriculture traditionnelle typique. Cette municipalité n’est pas la première. En effet, en janvier 2008, trois municipalités macédoniennes s’étaient déjà déclarées zones sans OGM. Actuellement et officiellement, aucune culture transgénique ne pousse en Macédoine, qui, comme candidate à l’adhésion à l’UE, n’est pas encore (...)

NORVEGE – Un outil pour que le citoyen évalue la biosécurité

Le Centre de Biosécurité norvégien a mis en place sur internet un « outil d’évaluation de biosécurité » en anglais. L’objectif visé par ce projet est de fournir connaissances et outils pour permettre l’identification et l’évaluation des risques posés par les PGM. Concrètement, l’idée est de rendre disponibles tous les éléments nécessaires à toute personne souhaitant évaluer la sécurité sanitaire d’un organisme GM, du simple citoyen à l’élu devant rendre un avis, et ce, sans prendre position sur les controverses (...)

SUISSE - L’essai de blé GM partiellement endommagé

Le 25 juin, les chercheurs responsables de l’essai de blé transgénique à Pully ont découvert qu’un mystérieux liquide avait été déversé sur l’essai. Qualifié par les chercheurs d’acte de « sabotage », cette action revendiquée sur Internet visait à perturber le déroulement des essais en champs. « On ne sait pas vraiment ce qui s’est passé. Il n’y a pas de dégâts visibles », a expliqué Arnold Schori, chef de l’amélioration des plantes et des ressources génétiques à l’Agroscope Changins-Wädenswil (ACW), à l’agence de (...)

Une nouvelle technique de mutagénèse plus rapide ?

La mutagénèse dirigée pourrait connaître un nouvel essor. Cette technique, utilisée depuis longtemps en laboratoire, est désormais de plus en plus appliquée aux plantes en vue d’une commercialisation de ces plantes génétiquement manipulées. Manipulées et non modifiées, du moins sur un plan législatif ! La distinction – expliquée par Inf’OGM dans deux précédents articles n’est pas anodine puisqu’elle permet que ces plantes mutantes ne soient pas soumises aux exigences de procédures portant sur les PGM selon la (...)

« Le blé GM, c’est toujours NON ! »

Dans Inf’OGM ACTU n°21, juin 2009 , nous évoquions le communiqué du 14 mai 2009 de plusieurs entreprises de biotechnologies voulant obtenir une autorisation de commercialisation pour un blé GM. Actuellement, le blé GM n’est commercialisé nulle part dans le monde. Une première tentative de voir ce blé GM autorisé avait déjà été menée en 2004 par Monsanto. Face à cette nouvelle offensive, de nombreuses organisations d’agriculteurs ou de la société civile (Canada, Etats-unis, Australie) ont publié une (...)

AFRIQUE DU SUD - Victoire juridique de Biowatch contre l’administration et Monsanto

Le 3 juin 2009, la Cour Constitutionnelle d’Albie Sachs a rendu son jugement en faveur de Biowatch , après neuf années d’une bataille juridique, qui opposait l’ONG à l’État Sud Africain et à Monsanto. L’État avait en effet toujours refusé de fournir à Biowatch les informations, pourtant constitutionnellement obligatoires, sur les cultures GM en Afrique du Sud. Biowatch avait alors intenté un procès contre le gouvernement afin d’exercer son droit à l’information. L’ONG avait gagné, devant la Haute Cour de (...)

Le « super sorgho » (transgénique) critiqué par un chercheur de l’Inra

Le « super sorgho » est un sorgho qui, par rapport au sorgho conventionnel, sera rendu plus digeste, et contiendra des concentrations plus importantes en vitamines A et E, en fer, en zinc et en acides animés essentiels. Doté d’un budget de 17 millions de dollars, ce projet de « super sorgho » mobilise neuf partenaires dont le Council for Scientific and Industrial Research (CSIR). Cette initiative est soutenue par la fondation Bill & Melinda Gates, le Wellcome Trust et l’institut canadien de (...)

ETATS-UNIS – Des médecins réclament un moratoire immédiat sur les OGM

L’Académie américaine de la médecine environnementale (American Academy of Environmental Medicine, AAEM) a publié, le 19 mai 2009, un appel en faveur d’un moratoire immédiat sur les OGM. Cette association déclare en effet que « la nourriture GM pose un grave risque de santé en matière toxicologique, allergique et immunitaire, pour l’équilibre de la reproduction, métabolique, physiologique et génétique » . Cet appel s’appuie sur plusieurs études sur des animaux [[[La bibliographie utilisée pour la rédaction (...)

PARAGUAY – Une loi pour assouplir l’usage des pesticides

Trois grandes organisations paysannes (MCNOC, la FNC et CONAMURI), soutenues par plusieurs organisations de la société civile, comme les Amis de la Terre, dénoncent le vote par la chambre du Sénat, le 27 mai 2009, d’une nouvelle loi sur les pesticides, qu’ils ont rebaptisée « loi de la mort » et qui, affirment-ils, va augmenter l’usage des pesticides dangereux, et réduire les précautions. Cette loi, officiellement nommée « Ley de Control de Productos Fitosanitarios de Uso Agrícola » (en français, loi du (...)

IRLANDE – Des médecins demandent un moratoire immédiat sur les OGM

Après les Etats-Unis [1], c’est au tour des médecins irlandais de se mobiliser pour que soit décrété un moratoire immédiat sur les OGM [2]. La « Irish Doctors’ Environmental Association » (IDEA) s’appuie sur le rapport publié par l’AEEM et met en exergue notamment le fait qu’il n’existe pas d’évaluation sérieuse des possibles impacts de l’alimentation GM sur les humains alors que des tests réalisés sur des animaux ont déjà permis de mettre en lumière des impacts significatifs. Pour les médecins irlandais, les (...)